L’actualité municipale en bref : Semaine du 30 mai

Hôtel de Ville de QuébecPhoto: Pierre-Olivier Fortin

Chaque semaine, Le Carrefour revient sur les évènements marquants de l’actualité municipale et sur les propos tenus par les principaux acteurs de la scène politique à la Ville de Québec.

1. Coup dur pour le tramway

Vendredi matin, on a appris que le projet de tramway à Québec sera reporté d’un an. Lors d’un point de presse tenu en urgence l’après-midi même, la Ville a annoncé qu’elle doit retourner en appel d’offres, car un seul consortium avait déposé un engagement de participation. 

Ce qu’ils ont dit

« Ceux qui veulent arrêter le processus, qu’ils arrêtent le vieux ou le nouveau, ça ne change rien. Le gouvernement ira de l’avant avec ce projet et avec aucun autre, ça c’est garanti. Je pense de toute façon que ceux qui s’opposent au projet le font pour protéger leur siège, et qu’ils ne se croient même pas. Comment voulez-vous qu’un nouveau conseil municipal arrête la volonté des gouvernements (fédéral et provincial). » – Régis Labeaume, maire de Québec

« Retard d’un an dans le projet du tramway : c’était prévisible, ce n’est jamais payant de vouloir aller trop vite. Mercredi, nous présentons notre projet, les citoyens de Québec pourront prendre une décision éclairée le 7 novembre. » – Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

« Je suis évidemment déçu de voir que les délais s’allongent car les besoins en mobilité durable sont grands dans la région. Ceci dit, c’est la chose responsable responsable à faire que de reprendre le processus d’approvisionnement, plutôt que de négocier de gré à gré avec un consortium, situation dans laquelle on risquerait d’avoir un moins bon prix par manque de concurrence. » – Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.

2. Campagne électorale : les engagements de la semaine

Bruno Marchand s’est engagé à rendre publiques les données financières de la Ville s’il est élu maire, prétextant la nécessité de plus de transparence dans l’administration municipale. Il a dit s’inspirer de ce qui se fait à New-York, où l’administration publie régulièrement les informations sur l’état de ses dépenses et de ses investissements (voir www.checkbooknyc.com) . C’est la deuxième fois en quelques jours seulement que Québec forte et fière se permet une comparaison entre Québec et la « grosse pomme ». Quelqu’un se souvient de ce qui est arrivé à la grenouille qui voulait être un bœuf ?

S’il devait être porté à la tête de la Ville de Québec, Jean Rousseau reporterait de trois ans les taxes des hôteliers et des restaurateurs, afin de leur « donner un peu d’oxygène ». Il s’est aussi engagé à tenir un moratoire sur le projet immobilier au 955 Grande-Allée, qui échauffe les esprits dans le secteur.

3. Les nouvelles candidatures

Équipe Marie-Josée Savard :

David Weiser (du Plateau), Maxime Gravel-Renaud (Montcalm-Saint-Sacrement), Véronique Dallaire (des Saules-Les Méandres), Émilie Robitaille (Loretteville – Les Châtels)

Démocratie Québec :

Katia Garon (Montcalm-Saint-Sacrement)

4. À surveiller

Québec 21 présentera mercredi prochain son « projet de transport performant ».

La Ville présentera lundi son plan d’action 2021-2024 pour l’accessibilité universelle.

5. Le bêtisier du Carrefour

Un bien drôle de féminisme

La cheffe de Transition Québec Jackie Smith a déclaré en entrevue au Carrefour que « les femmes sont plus affectées que les hommes par les changements climatiques », parce que « ça leur prend plus de temps pour le recyclage, le compost, le lavage des couches, le virage au véganisme ou pour préparer les repas. »

Régis Labeaume et les troubadours

C’est très triste, nous ne pourrons plus boire dans les parcs « conviviaux » après 20h. Le maire de Québec n’a pas pesé ses mots pour condamner les actions des trouble-fêtes au parc Victoria. « Tout allait bien jusqu’au moment où s’est accumulé ce que j’appelle une bande de troubadours, qui vers 21h ont foutu le bordel dans la place. Ça a pété. » Craignant que des troubadours aillent semer la terreur de parc en parc, l’administration municipale a changé la règlementation.

Celle-ci semble d’ailleurs très raisonnable. Le Carrefour a d’ailleurs fait des recherches sur ces mystérieux troubadours. Il s’agit de poètes lyriques courtois, qui comme le sait bien le maire se promène de ville en ville à la recherche d’un public festif. Ce genre de personne, on le devine, a l’esprit extrêmement instable, comme en témoignent d’ailleurs ces quelques vers, retrouvés dans un buisson au Parc Victoria le lendemain des funestes évènements :

« Quand je bois du vin clairet / Ami tout tourne, tourne, tourne. / Aussi désormais je bois Anjou ou Arbois. / Chantons et buvons, à ce flacon faisons la guerre. / Chantons et buvons, les amis, buvons donc ! »  

La « famille » de Marie-Josée Savard

Rien n’est plus merveilleux peut-être que l’enthousiasme et l’authenticité de ceux qui font pour la première fois le saut en politique. Mardi dernier, l’Équipe Marie-Josée Savard a présenté ses quatre premiers candidats. Le sourire aux lèvres, ils ont chacun leur tour dit qu’ils avaient le sentiment d’avoir rejoint une « famille ». Outre le mauvais goût évident de cette comparaison, il est surprenant que personne n’ait encore remarqué que les membres de la mafia parlent eux aussi de leur organisation comme d’une « famille ».  

6. Et le reste…

  • Québec sera bientôt l’envie du reste du pays. Nous aurons le plus gros Sport Experts au Canada.
  • L’appui au troisième lien reste majoritaire, selon les résultats d’un sondage paru jeudi dans le Journal de Québec. 60% des électeurs de Québec, de Lévis et de Bellechasse se disent en faveur du projet.
  • 70% des commerçants de la 3e Avenue se sont dits en faveur d’un passage du tramway sur la 4e Avenue.

Commentez sur "L’actualité municipale en bref : Semaine du 30 mai"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.