« Les Jumeaux d’Arcadie » lancent la saison du Théâtre Périscope

Les Jumeaux d'ArcadieReprésentation de la pièce Les Jumeaux d'Arcadie Crédit photo : Nicola-Frank Vachon

Pour le lancement de la saison 22/23 du Périscope, le Théâtre Sortie de Secours a donné sa première représentation de « Les Jumeaux d’Arcadie ». Fruit d’un travail de deux ans, la pièce écrite et mise en scène par Philippe Soldevila est un spectacle émouvant, festif et tragique.

Par Estelle Lévêque

Au cœur d’un royaume futuriste où le monde que nous connaissons n’est plus, l’un des jumeaux d’Arcadie sera choisi par son père pour gouverner.

Les jumeaux, d’abord soudés, vont évoluer vers des valeurs et des chemins opposés. Ainsi, d’une opposition simpliste du petit frère hésitant et sensible à la grande sœur dure et déterminée, on arrive rapidement à des portraits beaucoup plus riches et nuancés.

Au cours de sa quête du paradis perdu, Petit Frère fera la rencontre de personnages poétiques, avec leurs histoires et leurs blessures. En Candide revisité, il sera mis face à ses responsabilités et à une prise de conscience du monde qui s’écroule.

Décor, son et costumes

Tout d’abord, le décor nous transporte avec fluidité d’un lieu à l’autre. Différents espaces se créent par la manipulation de la scène circulaire par les comédiens. Peuple d’en haut, peuple d’en bas, chemin sinueux ou tour gigantesque, chacun de ces lieux se dessine grâce au décor.

Ensuite, les costumes, simples mais efficaces, reflètent parfaitement les personnalités de chacun des personnages : du sophistiqué au grotesque, en passant par l’underground.

Pour continuer, la musique tient une place primordiale dans le spectacle. Composée par Jean-Francois Mallet, elle est valorisée par les musiciens présents sur scène tout au long du spectacle. Violoncelles, violon, trompettes et clarinette interprètent l’œuvre théâtro-musicale. Également, l’importance accordée au son et bruitages dans la mise en scène apporte de la profondeur au jeu et aux voix des comédiens.

Enfin, il faut applaudir la performance des cinq comédiens. En passant du chant aux tirades, du jeu aux marionnettes, d’un personnage à l’autre avec maîtrise, ils captent l’attention du public du début à la fin. Le texte riche sonne comme naturel et spontané.

Des thèmes qui font résonner notre actualité

Représentation de la pièce Les Jumeaux d’Arcadie. Crédit photo : © Nicola-Frank Vachon

Comme tout bon conte, « Les Jumeaux d’Arcadie » nous parle de notre société et ses problématiques. On parle de campagne politique, de fossé qui se creuse entre les dirigeants et le peuple, d’inégalités sociales. Les thèmes abordés font écho au contexte politique actuel.

Par ailleurs, la mise en scène de ce monde où arbres, rivières et animaux ne sont plus pose la question de l’urgence climatique au centre de l’intrigue. Écologie, responsabilité civile et politique, injustice sociale, religion, deuil : chacun de ces thèmes est abordé avec justesse. Toutefois, on nous laisse quand même cette pointe de naïveté propre au conte qui fait l’éloge de « la poésie qui donne un peu d’espoir et qui fait bouger les choses ».

Applaudie debout par le public , cette fable de notre époque invite le spectateur à se questionner sur l’impact qu’il a sur le monde de demain.

La pièce est présentée du mercredi au samedi au Théâtre Périscope du 14 septembre au 1er octobre 2022. Pour en savoir plus, consultez le site internet du théâtre.

Commentez sur "« Les Jumeaux d’Arcadie » lancent la saison du Théâtre Périscope"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.