Chronique : MENTIR EN PLEINE FACE

David LemelinUne chronique sur l'absence d'études dans le dossier du troisième lien. (Photo : archives Carrefour)

Par David Lemelin

Ça vous va?

C’est clair?

Vous ne pouvez pas dire qu’on vous l’a caché. Il l’a dit.

Gros de même.

IL N’Y A PAS D’ÉTUDE POUR APPUYER LE TROISIÈME LIEN.

François Legault a arrêté de nous mentir en pleine face pour dire ce que tout le monde répète depuis des mois et des mois : il n’y a pas d’étude sérieuse et rigoureuse qui soutient l’idée du troisième lien autoroutier de la CAQ. Ça n’existe pas.

Ça, on le savait déjà. Mais, je trouve encore pire que le premier ministre sortant ait fait croire aux gens aussi longtemps qu’une étude était en préparation. Que c’était une question de jours, de minutes avant qu’on la rende publique. Il fallait juste la mettre à jour, pour tenir compte… de la réalité.

Résultat? Il n’y en a pas.

François Legault pousse une idée à 10 milliards $ appuyée sur… rien?

Et il s’en trouve pour dire que c’est un fin gestionnaire…

Alors, que s’est-il passé? Pourquoi cette soudaine franchise?

Ayant déjà été dans les coulisses du pouvoir (au municipal, mais quand même), je me permets d’imaginer ce qui s’est passé…

Legault, impatient, demande des nouvelles de ses stratèges, pour savoir si, au ministère des Transports ou ailleurs, on a terminé l’argumentaire appuyé sur une étude qu’on aurait commandé ou déniché. Le personnel du cabinet est autour de lui et, finalement, il y en a un qui se lance, la sueur au front : « monsieur le premier ministre, y’en a pas.

  • Quoi, y’en a pas?
  • D’étude. Y’a pas d’étude. Pas de document crédible. Ça existe pas.
  • Y’a pas d’étude? Y’en ont pas faite une?
  • Y’ont pas été capables. Y’a pas de données ou d’arguments qui permettent de construire un texte un tant soit peu intelligent. On a fuck all.
  • Hein? Pour vrai?
  • Pour vrai.
  • Osss…. j’fais quoi, moi?
  • Va falloir lâcher du lest, monsieur.
  • Hein?
  • Va falloir avouer qu’on n’a rien. Ça devient un boulet insupportable.
  • Hé sh… »

Voilà.

On peut donc se dire qu’ici, au Québec, y’a vraiment quelqu’un qui a osé faire une conférence de presse pour nous regarder droit dans les yeux en disant qu’il fallait absolument siphonner 10 milliards de nos taxes pour creuser un trou qui ne servira à rien.

Et y’a des candidats qui ont répété le mensonge en nous regardant dans les yeux, en pestant contre les GES et en reniant des propos plus cohérents du passé.

Parait qu’on a les politiciens qu’on mérite.

Je me demande ce qu’on a bien pu faire de mal pour se retrouver aussi bas.

« Sidérant, scandaleux, hallucinant » … les qualificatifs négatifs n’ont pas tardé, lorsque la nouvelle de la supercherie est tombée. Choisissez le vôtre.

Moi, j’y vais avec machiavélique.

Legault, il sait à qui il parle. Et il savait que ça mordrait.

Commentez sur "Chronique : MENTIR EN PLEINE FACE"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.