Courrier des lecteurs: Le Centre social autogéré de Maizerets : un projet « par » et « pour » les populations des quartiers du Littoral Est !

InnoVitamPhoto: David Sanchez

Depuis plusieurs mois déjà, des citoyennes et citoyens des quartiers du Littoral Est à Québec se mobilisent autour d’un projet rassembleur qui permettrait à la population de se réapproprier collectivement un secteur mal aimé du quartier Maizerets. Inspiré par l’expérience du Bâtiment 7 à Montréal, ce projet citoyen vise à convertir le garage municipal et les terrains situés entre le chemin de la Canardière et l’autoroute Dufferin-Montmorency (coin Henri-Bourassa) en centre social autogéré. Un espace dans lequel prendraient place des projets en alimentation et agriculture urbaine, des équipements et ateliers partagés, des services de proximité, des locaux pour des organismes communautaires, des activités d’éducation populaire, des lieux de création et de diffusion, etc. Un lieu « par » et « pour » la communauté à travers lequel les populations pourraient répondre à leurs besoins, se développer comme communauté et lutter contre les inégalités sociales et économiques.

Le projet de conversion du garage municipal en centre social autogéré suscite l’adhésion des populations et une rare mobilisation. Déjà, des centaines de personnes ont signé la déclaration d’appui et des dizaines d’organismes communautaires ont démontré leur intérêt pour ce projet. Les ateliers de cocréation tenus ce printemps ainsi que la grande rencontre réalisée en juin dernier ont permis de jeter les assises du projet. Des dizaines d’idées de projets collectifs ont fusé. Des gens sont prêts à s’y impliquer concrètement et œuvrent déjà au développement des premiers projets qui pourraient y prendre place.

Or, la Ville de Québec a un tout autre projet pour le garage municipal. Elle souhaite y installer un « incubateur d’entreprises » afin de mousser et accélérer le développement de sa zone d’innovation rebaptisée InnoVitam. En tout, ce sont 15 terrains publics, en plein cœur d’un quartier densément peuplé, qui seront remis au secteur privé avec la complicité du gouvernement provincial. Rappelons que le projet de zone d’innovation mobilise à huis clos, depuis au moins cinq ans, des partenaires institutionnels et privés dans l’objectif de transformer profondément tout le secteur du Littoral Est.

Déjà, le grand appétit des promoteurs privés se fait sentir (ces promoteurs « salivent » pour reprendre une expression de l’ancien maire de Québec) et les unités de condos de luxe poussent comme des champignons. Il ne s’agit ici visiblement que de la pointe visible de l’iceberg puisqu’aucune étude d’impact de l’implantation d’une telle zone d’innovation sur les populations n’a été réalisée. À l’image de ce qui s’est déroulé dans le quartier Parc-Extension à Montréal avec le développement de l’industrie de l’intelligence artificielle, les populations en situation de vulnérabilité seront fortement affectées par ce projet de zone d’innovation (Innovitam) qui viendra accélérer un processus de gentrification déjà en cours. Rappelons que les quartiers du Littoral Est sont parmi les secteurs les plus à faible revenu de la Ville de Québec et qu’ils abritent une population en situation de précarité économique et sociale.

Dans ce contexte, ce n’est pas d’un incubateur d’entreprises que les quartiers du Littoral Est ont besoin, mais bien d’un espace voué à la création de liens de solidarité. La conversion du garage municipal en centre social autogéré se présente ainsi comme une alternative au projet d’incubateur d’entreprises, une « innovation sociale » susceptible de contribuer à limiter le processus de gentrification et de privatisation des espaces publics en redonnant à cette population malmenée par des dizaines d’années d’industrialisation un lieu pour se développer comme communauté et pour faire face ensemble aux enjeux environnementaux et sociaux qui se présentent.

L’adhésion, l’enthousiasme et l’énergie des citoyens et citoyennes sont déjà bien présents. Les populations sont prêtes à se mobiliser pour ce centre social autogéré. Face à cette proposition de conversion du garage municipal en centre social autogéré, les élus municipaux sont ici placés devant un choix : privilégier les entreprises de haute technologie ou soutenir les citoyennes et citoyens des quartiers du Littoral Est dans leur développement comme communauté. Monsieur le Maire, mesdames et messieurs, conseillères et conseillers municipaux, la communauté du Littoral Est pourra-t-elle compter sur votre appui pour ce projet de conversion du garage municipal en centre social autogéré ?

Signataires :

Marie-Hélène Deshaies, Table citoyenne Littoral Est

Marcel Paré, citoyen du Vieux-limoilou

Martial Van Neste, Table citoyenne Littoral Est

Florian Burkhard, collectif La ville que nous voulons

Amélie Lorrain, citoyenne Maizerets

Victorio Montenegro, citoyen Maizerets

Madeleine Cloutier, citoyenne de Limoilou

François Trépanier-Huot, Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES)

Le Front Vert, comité écologique du cégep Garneau

Félix Maranda, citoyen de Maizerets

Julien Gaudreau, citoyen de Maizerets

Florence Rousseau, citoyenne de Maizerets

Danielle Lambert, citoyenne du Vieux-Limoilou

Francis Gagnon, citoyen de Maizerets

Pratico Plastique, Coopérative de valorisation plastique en circuit court

Sophie Dupéré, citoyenne du Vieux-Limoilou

Robin Couture, citoyen du Vieux-Limoilou

Estelle Giorgi, citoyenne de Maizerets

Alexia Oman, citoyenne de la Cité-Limoilou

Lucie Pelletier, citoyenne de Limoilou

Ève Duhaime,  Table citoyenne Littoral Est, citoyenne de Maizerets

Francis Gagnon, Citoyen de Beauport

Sociojeux, entreprise qui souhaite devenir une coop de solidarité

Wartin Pantois, artiste visuel et sonore

Diane Perron, Table citoyenne Littoral Est

Lou Hahn, AmiEs de la Terre de Québec

Sébastien Bouchard, citoyen de Limoilou

Tristan Février, citoyen de Limoilou

Alexandre Gagnon, citoyen de Limoilou

Catherine Charron, citoyenne de Maizerets

Anaïs Gousse, Front d’action environnemental du Cégep Limoilou

Frédérique Moisan, citoyenne de Limoilou

Dominique Beaulieu, citoyen de Maizeret

Xavier Beaulieu, citoyen de Maizeret

Simon Parent, citoyen de Limoilou

Mireille Bonin, citoyenne, Québec

Alice-Wenzhen Pelletier, citoyenne de Maizerets

Martin Boucher, Créa3D, Québec

Catherine Bergeron, citoyenne de la Cité-Limoilou

Jean Lacoursière, citoyen de Québec

Nicol Tremblay, citoyen de Saint-Sauveur

Chloé Proulx, CEVES et citoyenne de Sainte-Foy

Daniel Guay, citoyen de Québec

Sylvie Roy, citoyenne, I.O.

Sarah-Jane Vincent, citoyenne de limoilou

Vania Wright-Larin, Regroupement d’éducation populaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches

Claudine Dorval, citoyenne de Québec

David Deschênes, citoyen de la Cité-Limoilou

Naélie Bouchard-Sylvain, Regroupement d’éducation populaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches

Isabelle Giguère, citoyenne de Québec

Marianne Dumais-Campeau, citoyenne de Québec

David Sanchez, citoyen de Québec

Martine Sanfaçon, citoyenne de Québec

Émile Painchaud, citoyen de Québec

Florence Gagnon, citoyenne de Québec

Alexis Cliche-Langlais, citoyen de Québec

Nicolas Lachapelle, citoyen de Québec

Alex Tremblay, citoyen de Limoilou

Ophélie Lerdu, citoyen.ne de Québec

Roxanne Regimbald, citoyenne de Québec

Patrick Albert, citoyen de l’arrondissement Beauport

Alex Nolet, citoyen de Québec

Mona Déry-Jacquemin, citoyen.ne de Québec

Anthony Cadoret, citoyen de Québec

Jean-François Gagnon, citoyen de Québec

María Gendron-Macias, citoyenne de Québec

Claire Binet, citoyenne de Québec

Laurent Metais, citoyen de Limoilou

Martin Bonneau, citoyen de Limoilou

Michel Leclerc, les AmiEs de la Terre de Québec

Laurie Boivin, les AmiEs de la Terre de Québec

Carolanne Bouchard, citoyenne de Maizerets

Steven Laterreur, citoyen de Maizerets

Élodie Beaulac-Labelle, citoyenne de la Cité Limoilou

Gabriel Gendron Macias, citoyen de Québec

Anne-Sophie Verreault, citoyenne de Maizeret

Antonin Girard, Pour la suite du monde (École secondaire Joseph-François-Perrault) et CEVES

Monique Gagnon

Laurence Brunelle-Côté, citoyenne du Vieux-Limoilou

Lorraine Gaudreau, citoyenne de Québec

Annie-Claude Lachance, citoyenne du Vieux-Limoilou

Johanne Renaud, citoyenne de Limoilou

Fernand Dorval, citoyen de Beauport

Marie-Joëlle Hotte, citoyenne de Maizerets

Cyane Topalovic-Tremblay, citoyenne de Limoilou

Karolane Lussier, citoyenne de Limoilou

Marcel Arteau, citoyen de Limoilou-St-Roch

Frédérique Sénéchal, citoyenne de Québec

Maxime Murray, Citoyen de Québec

Laura Amar, citoyenne de Limoilou

Claudie Mailhot-Trottier, citoyenne de Québec

Houmou Guiro, citoyenne de Québec

Laurie-Anne Hotte

Émilie Hotte

Frédérick Langlois, citoyen de Limoilou

Gilles Simard, citoyen de Québec 🙂

Jean-François Bussière, citoyen de Maizerets

Charles Hurtubise, citoyen.ne de la Cité-Limoilou

Dominique Duchesne, citoyenne de Limoilou

Gilles Fontaine, chargé de cours en géographie Université Laval

Gabriel Vallière, citoyen de Maizerets

Nicole Moreau, citoyenne de St-Jean Baptiste

Mathieu Murray, citoyen de Québec

Jean-Yves Desgagnés, citoyen de Maizerets, professeur en travail social, UQAR

Cécile Cormier, citoyenne du Vieux-Limoilou, professeure en travail social, UQAR

Julie Cloutier Delorme

Nicholas Lescarbeau, citoyen de Québec

Anne Delpech, citoyenne de Québec

Jennifer Richard, citoyenne de Maizerets

Brigitte Dugas, citoyenne de Maizerets

Anne-Sophie Trottier, citoyenne de Québec

Christian Simard, Québec

Layna Couillard, citoyenne de Québec

Mathieu Doyon, citoyen de Québec

Louis-Joseph Saucier, citoyen de Limoilou

Annie-Pierre Bélanger, candidate de Québec Solidaire dans Montmorency

Françoise Roinsol, citoyenne

Mika Morin, secrétaire à l’information de l’Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep Limoilou

Commentez sur "Courrier des lecteurs: Le Centre social autogéré de Maizerets : un projet « par » et « pour » les populations des quartiers du Littoral Est !"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.