Le service àVélo fonctionne enfin

véloLe directeur général du RTC, Alain Mercier, et la présidente du RTC, Maude Mercier-Larouche. Photo : Gabriel Côté

Le système de vélo-partage àVélo est enfin en service, après un retard de dix jours causé par un problème technologique. 

Par Gabriel Côté

Il était initialement prévu que 32 des 40 stations de la saison 2022 seraient en opération dès le 1er mai. Mais un problème de configuration entre les systèmes de communication, détecté lors des tests finaux à la fin avril, est venu changer la donne.

« Le risque pour le client était essentiellement ce qu’on appelle un faux retour de vélo. Si un client prenait un vélo et partait pour le déposer dans un autre centre, il se pourrait que l’autre borne ne soit pas fonctionnelle. Le problème était très transitoire », a expliqué le directeur général du RTC, Alain Mercier.   

Il s’agissait donc d’un problème de réglage et non d’un problème « fondamental », dû à l’évolution de la technologie entre la première et la deuxième saison du service àVélo. Un peu comme on rencontre parfois des problèmes avec nos téléphones intelligents lorsqu’il y a des mises à jour, a illustré le directeur général du RTC.  

Depuis, les équipes du RTC et du fournisseur PBSC ont cherché à régler la situation le plus rapidement possible. 

Si le retard de dix jours est fâcheux, Alain Mercier croit qu’il était tout de même préférable de régler le problème avant la mise en service du système, en raison de l’esprit du service àVélo.

« On voulait être prudent (…). Il ne faut pas oublier que le service àVélo est un service utilitaire. Nos clients s’en servent pour aller au magasin, pour aller voir des amis, pour aller au travail, c’est ça la grande nature du système de vélo. On ne veut pas désaccommoder (sic) la planification des individus. Ils comptent sur nous », a-t-il dit. 

Coûts supplémentaires ?

À la question de savoir quel sera le prix de ce retard, la présidente du RTC, Maude Mercier-Larouche, a quelque peu esquivé la question en disant que la priorité était de régler le problème. 

Alain Mercier a ajouté que comme le problème ne concernait pas l’équipement, qui a été bien livré et qui est fonctionnel, il ne faudra probablement que compter le temps de travail des équipes. 

Puis, Mme Mercier-Larouche a réitéré que PBSC est le bon joueur pour la suite du service àVélo, en qualifiant au passage l’entreprise de « leader mondial » en la matière. 

Clients

Enfin, les 153 personnes qui avaient pris un abonnement annuel ont été contactées par le RTC. Leur abonnement a été prolongé jusqu’au 11 mai prochain. Personne n’avait encore fait l’achat d’un abonnement mensuel. 

Maude Mercier-Larouche a aussi souligné que la période de promotion, pendant laquelle les abonnements sont offerts à rabais, est prolongée jusqu’au 1er juin. 

À ce jour, 230 vélos sont déployés dans les 32 stations qui sont en opération. À la fin de la saison, il y aura 400 vélos dans 40 stations.  

Commentez sur "Le service àVélo fonctionne enfin"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.