La transformation du pôle Wilfrid-Hamel – Laurentienne s’en vient

pôle urbainSur cette image, le pôle urbain Wilfrid-Hamel - Laurentienne est méconnaissable. Image : Ville de Québec, courtoisie

La Ville avait présenté sa Vision d’aménagement pour le pôle urbain Wilfrid-Hamel-Laurentienne en juin dernier. Aujourd’hui, elle dévoile la version préliminaire du nouveau programme particulier d’urbanisme (PPU) pour ce territoire, une étape importante dans la nécessaire transformation de ce secteur.

Par Gabriel Côté

L’objectif de la Ville est de faire de ce territoire très proche du centre-ville un milieu de vie agréable et sécuritaire. Une des façons d’y parvenir est de convertir l’autoroute Laurentienne en boulevard urbain, croit la conseillère municipale Marie-Pierre Boucher. 

« En aménageant de réels boulevards urbains verts, en créant de nouveaux liens piétonniers et cyclables en plus d’espaces publics, les citoyens peuvent désormais rêver à un secteur plus convivial et plus accessible. Le PPU rappelle l’importance de transformer l’autoroute Laurentienne afin de reconnecter les quartiers et de redonner à ce pôle un caractère plus urbain. La Ville réaffirme ainsi sa volonté de créer un réel boulevard urbain dans le secteur, bien que ce changement soit porté par le ministère des Transports », a expliqué l’élue dans un communiqué de presse. 

Cette démarche de planification a été réalisée en marge du projet de tunnel Québec-Lévis du gouvernement du Québec, mais elle n’aborde pas ce projet en tant que tel.

Des constats durs

Le programme particulier d’urbanisme jette un regard lucide sur l’état de ce territoire qui a pris forme sans dessein, « par la juxtaposition de composantes d’époque et de nature variées qui se côtoient plus qu’elles ne dialoguent ». 

Les auteurs du document constatent froidement qu’au centre de ce secteur « de vastes étendues sont occupées par un même usage », et que cela entraine une « nette séparation des fonctions » et une « absence de mixité » qui nuit au dynamisme de Vanier. 

On observe dans ce pôle urbain une forte prédominance de la fonction commerciale, elle même dominée par de « grandes chaines » plutôt que par des commerces de proximité. Malgré cela, le PPU remarque que l’activité commerciale est moins vivante dans ce secteur qu’ailleurs en ville, car près d’un local sur dix (9,6%) est inoccupé, par rapport à 7% pour l’ensemble du territoire. 

Les espaces verts sont concentrés au sud de cette zone, près de la rivière et « leur présence est peu sentie au cœur du pôle urbain ».

En ce qui concerne l’architecture, la plupart des bâtiments de ce pôle urbain est en « rupture » avec la trame des quartiers voisins.

Les auteurs du programme particulier d’urbanisme soulignent que le réseau cyclable y est insuffisamment développé, et que le transport en commun pourrait y occuper plus de place.

Le secteur de Vanier étant fortement affecté par la présence de l’autoroute, l’aménagement des espaces publics s’en trouve affecté par la prédominance de l’automobile. De fait, les parcs sont concentrés au sud du territoire, ce qui fait qu’ils sont « complètement absents du cœur même du pôle urbain ».  

Orientations

Pour palier à la situation, la PPU du pôle urbain Wilfrid-Hamel – Laurentienne veut requalifier ce territoire pour en faire un milieu de travail, de services et de divertissement, « complémentaire au centre-ville », accessible par tous les modes de déplacements, et doté « d’espaces publics conviviaux ».

Les six grandes orientations de développement du secteur sont donc maintenues. La Ville veut (1) soutenir la croissance et la diversification des activités économiques ; (2) diversifier les fonctions et accroître l’offre résidentielle ; (3) densifier à même les terrains vacants ou sous-développés ; (4) encourager les déplacements actifs et le transport en commun ; (5) créer un environnement urbain agréable et sécuritaire ; (6) valoriser le paysage d’entrée de ville et améliorer « l’image » de ce secteur. 

Politique et consultations publiques

Le PPU en question n’est pas encore adopté. Le comité exécutif demandera d’abord l’aval du conseil municipal. 

À noter que les citoyens auront l’occasion de se prononcer sur la version préliminaire du PPU lors de 3 activités de consultations publiques. 

Commentez sur "La transformation du pôle Wilfrid-Hamel – Laurentienne s’en vient"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.