Tramway : Un premier appel de propositions pour le matériel roulant

Visuel du passage du tramway sur la rue de la CouronnePhoto : Courtoisie Ville de Québec

Après quelques semaines marquées par des échanges corsés entre Bruno Marchand et le gouvernement Legault, puis l’adoption de décrets par le Conseil des ministres, la Ville de Québec a finalement les coudées franches pour aller de l’avant et faire ses premiers appels de propositions.

Simon Bélanger

La Ville de Québec permet, dès aujourd’hui, aux deux entreprises qualifiées (Alstom Transport Canada et Siemens Mobilité) de leur fournir leurs propositions pour le matériel roulant du projet de tramway de Québec.

Des documents détaillés de 2 000 pages font la nomenclature des exigences de la Ville, « afin que le tramway de Québec soit performant, bien intégré à la trame urbaine et réponde aux hauts standards de qualité recherchés », comme spécifié dans un communiqué publié par la Ville de Québec.

Les propositions techniques et financières des deux multinationales sont attendues pour le mois de septembre 2022, pour que le choix final soit effectué au cours de l’automne 2022.

Deuxième appel pour la réalisation des infrastructures

La Ville de Québec ne s’arrête pas là et lancera, le 26 avril prochain, un deuxième appel de propositions, qui se concentrera quant à lui sur la réalisation des infrastructures. Les deux consortiums déjà qualifiés, ModerniCité et Mobilité de la Capitale, devront quant à eux se pencher sur 3 000 pages de documents.

Ces groupes pourront déposer leurs propositions techniques et financières entre la mi-mars et la mi-avril 2023, pour un choix de partenaire qui doit se faire à l’été 2023.

Autorisations environnementales

Dans les décrets gouvernementaux publiés le 6 avril dernier, une autorisation environnementale a été octroyée par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour la construction du tramway entre les secteurs Chaudière et d’Estimauville.

Une décision est attendue dans le cadre du nouveau tracé reliant le Pôle de Saint-Roch à celui d’Estimauville, après le dépôt par la ville, à l’été 2022, d’un addenda à l’étude d’impact sur l’environnement pour cette section du tracé. Cette dernière autorisation est prévue pour la fin de l’année 2022.

Travaux préparatoires

En prévision de la construction du tramway, des activités et travaux préparatoires sont en cours et doivent se poursuivre jusqu’en 2024. Lors de l’adoption des décrets gouvernementaux, le gouvernement du Québec a donné l’autorisation à la Ville de réaliser ces travaux préparatoires pour un nouveau montant de 223 M$, qui s’ajoute au budget actuel de 701,6 M$, pour un total de 924,6 M$.

Ces travaux incluent la poursuite du réaménagement de la rue Dorchester, ainsi que la réfection des réseaux techniques urbains (télécommunications, électricité, gaz naturel) dans le quartier Saint-Roch, le boulevard Laurier et le chemin des Quatre-Bourgeois.

Sélection des partenaires

Au cœur du processus d’approvisionnement, un vérificateur de processus indépendant a le mandat de jouer le rôle d’observateur externe. La Ville de Québec prévoit qu’il devra s’assurer de la rigueur, de l’intégrité, de la transparence et de l’équité, dans toutes les étapes qui mèneront au choix des partenaires.

Un comité d’experts doit aussi analyser les soumissions et formulera une recommandation officielle à la Ville sur les propositions à privilégier.

Le tramway de Québec doit être inauguré en 2028.

Commentez sur "Tramway : Un premier appel de propositions pour le matériel roulant"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.