Rousseau veut « enterrer » la ZILE

Jean RousseauLe chef de Démocratie Québec, Jean Rousseau, avec quelques-uns de ses candidats. Photo : Gabriel Côté

Parce que le projet de Zone d’innovation du Littoral Est ne répond pas, selon lui, aux besoins du milieu, le chef de Démocratie Québec et candidat à la mairie, Jean Rousseau, compte « enterrer » la ZILE s’il est élu maire, et mettre en place une consultation publique à propos de la vocation des terrains à vendre dans le secteur.  

« On l’enterre, parce que ce qui a été promis et ce qui a été livré, ce sont deux réalités différentes. Il est là le leurre. Le maire et Mme Savard parlent d’acceptabilité sociale, mais pour un projet de verdissement, de corridor cyclable, et de logements, et là, ce qu’on a, c’est : ‘’entreprise, entreprise, entreprise’’. Mais quand on fait croire aux citoyens que ce sera un projet de développement durable », a expliqué Jean Rousseau en mêlée de presse. 

Moratoire

Pour éviter de se retrouver avec un projet de « vaste parc industriel », Jean Rousseau s’est engagé à mettre en place un moratoire sur le projet de la ZILE et sur la vente de terrains. 

« La disparition des entreprises polluantes du quartier Maizerets est l’opportunité que nous recherchons pour relancer le développement du quartier sur des bases nouvelles. Il faut d’abord penser aux intérêts des citoyens. La présence d’entreprises de haute technologie viendra par la suite », a affirmé M. Rousseau. 

Un parc dans l’ancien dépôt à neige

D’autre part, le chef de Démocratie Québec a exprimé la volonté de s’inspirer de l’ancien maire Jean-Paul l’Allier, à qui l’on doit l’aménagement de la partie du Domaine Maizerets où se trouve le labyrinthe, en transformant l’ancien dépôt à neige d’Estimauville en parc urbain. 

« Rappelez-vous, le domaine Maizerets était en grande partie un dépôt à neige. C’est Jean-Paul l’Allier qui a fait en sorte qu’on se dote d’un magnifique espace vert qui a complètement transformer le quartier. C’est une destination que tous, à travers la ville, vont visiter. Il y a le fameux labyrinthe et de grands espaces. On veut faire du dépôt à neige d’Estimauville un autre parc urbain qui va nous permettre de nous reconnecter avec le fleuve », a lancé Jean Rousseau.  

Publicité

Commentez sur "Rousseau veut « enterrer » la ZILE"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.