Bruno Marchand demeure confiant, malgré le sondage qui le place au 3e rang

Bruno MarchandLe chef de Québec Forte et Fière, Bruno Marchand. Photo : Gabriel Côté

Malgré le sondage paru ce matin dans Le Soleil qui le place au troisième rang avec seulement 12% des intentions de vote, le chef de Québec Forte et Fière dit être là où il veut être à ce point de la campagne électorale.

Par Gabriel Côté

« On est là où on voulait être à ce moment-ci. Si on est encore là le 7 novembre, ce sera un problème. On n’est pas rendu à destination. Mais je vous dis que le vent qui nous pousse, il n’est pas fake, ce n’est pas un spin, c’est vraiment quelque chose qu’on sent sur le terrain avec ce que les gens nous disent, mais on n’est pas encore à destination », a-t-il expliqué.

Le candidat à la mairie a aussi souligné que les chiffres du sondage en question ne tiennent pas vraisemblablement pas compte des évènements de la semaine dernière, qu’il juge être « la meilleure semaine jusqu’à maintenant » pour son parti. 

« Ce sondage là, il a été fait quand ? Notre meilleure semaine, c’est la dernière semaine. Ce qu’on sait, c’est que ce sondage a été terminé mercredi passé. Depuis, Madame Savard a décidé de s’absenter au débat. Elle a décidé de se mettre sur le petit bœuf et d’avancer lentement sur son tracteur. Pendant ce temps là, nous, on se présente au débat, nous, on est audacieux. Depuis, Monsieur Gosselin a eu des difficultés avec un de ses candidats et avec la capacité à défendre son projet comme un projet vert. Ça se change, les résultats d’un sondage », a-t-il conclu. 

Publicité

Commentez sur "Bruno Marchand demeure confiant, malgré le sondage qui le place au 3e rang"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.