Entrevue: l’univers acoustique de Steve Hill au Petit Champlain

Steve HillSteve Hill se produira à quatre reprises au Théâtre Petit-Champlain les 24 et 25 septembre 2021 (courtoisie).

L’as de la guitare Steve Hill s’amène au Théâtre Petit Champlain les 24 et 25 septembre pour y offrir quatre spectacles en formule solo acoustique. Les pièces de son plus récent album, Desert Trip, y seront notamment à l’honneur. Nous avons discuté avec le musicien à propos de ces concerts et aussi de ses nombreux projets.

La patience des fans de Steve Hill devrait être récompensée vendredi et samedi. Ces dates de spectacles avaient dû être reportées à de nombreuses reprises, tout d’abord, avant la pandémie alors que l’artiste était en tournée européenne, puis en raison de la crise sanitaire.

« Je pense que ça fait quatre ou cinq fois que c’est remis. Enfin, je vais les faire, ces shows-là », lance-t-il en visioconférence, le 22 septembre, lors d’une entrevue accordée au Carrefour.

Sur scène, à Québec, le guitariste en profitera-t-il pour mettre l’accent sur son album Desert Trip, lancé en novembre 2020? « Il y a effectivement beaucoup de chansons de Desert Trip (…). C’est un album surtout acoustique. C’est une tournée acoustique dans laquelle je fais les chansons de Desert Trip, mais aussi plusieurs des chansons acoustiques qui étaient sur (les albums) Solo Recordings Volume 1, Volume 2 et Volume 3 », répond-il.

« Depuis 10 ans, je suis en one-man band. Les gens me voient davantage faire ça, mais au travers, j’ai toujours fait des chansons acoustiques et souvent, je n’avais pas l’occasion de les faire en spectacle tant que ça. Je roule ce show-là depuis un petit bout de temps et j’ai vraiment du fun. J’y suis homme-orchestre aussi, mais je n’ai pas le drum, pis toute. Je fais des percussions avec mes pieds. Je joue de l’harmonica. C’est dans les dernières dates de la tournée Desert Trip, après je finis un autre projet », explique-t-il.

Nouvel album à venir

Cet autre projet, c’est un nouvel album de Steve Hill qu’il enregistre avec sa section de cuivres The Devil Horns. En juillet, il en a d’ailleurs donné un avant-goût lors de sa présence au Festival d’été de Québec, raconte-t-il. Plus récemment Steve Hill & The Devil Horns se sont aussi produits au Festival international de jazz de Montréal.

Dans le cadre de ce projet, Steve Hill reste homme-orchestre. Il voit à la basse et à la batterie en plus, bien évidemment, de la guitare. Trois musiciens aux cuivres et le « vieil ami » Dimitri Lebel-Alexandre, à la guitare pedal steel et à la basse « pour quelques chansons », se joignent à l’aventure, précise Steve.

« L’album est presque fini, mais avec la pandémie, j’attends le bon timing pour le sortir », dit le guitariste au sujet de cet opus auquel participeront les Devil Horns. La date de sortie reste donc à déterminer pour le moment.

Concerts

Même si la pandémie est venue troubler les cartes, Steve Hill dit avoir eu « un bon été ». Il a donné plusieurs spectacles au Québec. « J’ai vraiment fait le Québec au complet », lance-t-il. Il s’est aussi produit à Calgary durant la belle saison.

Il est actuellement en pourparlers dans le but de retourner faire des spectacles en Europe vers la « fin mars-début avril (2022) », explique-t-il.

« On va voir comment tout ça se place. Les choses bougent encore. Il y a des endroits où c’est plus difficile de booker, car ils ne veulent pas se risquer », dit-il au sujet de ses futurs projets de spectacles en période de crise sanitaire.

« On ne sait pas ce qui va se passer encore. C’est encore bien en suspens, pour moi, à l’international. Depuis le début de la pandémie, je me concentre plus sur le Québec, naturellement. J’ai des très bons fans, ici, qui m’ont suivi sur les médias sociaux. Quand la pandémie a commencé, la semaine d’après je faisais un Facebook live. J’en ai fait pendant un bout de temps à toutes les semaines. J’en faisais beaucoup et les gens étaient au rendez-vous », enchaîne le guitariste. Ces prestations virtuelles lui ont d’ailleurs permis de passer au travers de la pandémie, ajoute-t-il.

Des discussions ont également lieu du côté du Canada anglais pour des concerts qui seraient présentés à la fin avril et en mai. Il compte alors se produire dans l’Ouest et les Maritimes, et même dans les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon.

Plusieurs projets et une nouvelle pièce

En plus de terminer son prochain album, Steve Hill brasse plusieurs projets, dont une collaboration avec un écrivain.

En ce 22 septembre, le musicien vient de lancer sa version de Hellhound on My Trail, du mythique bluesman américain Robert Johnson. Celle-ci est disponible sur diverses plateformes, dont Spotify et YouTube.

« J’ai un ami (Hervé Gagnon) qui publie un roman qui s’appelle Crossroads. C’est un roman basé sur la vie de Robert Johnson. On m’a demandé de revisiter une chanson de Robert Johnson pour le lancement du livre », raconte le musicien.

« Je trouve que ç’a allait vraiment avec l’histoire du roman, car c’est un roman, ce n’est pas une biographie de Robert Johnson », ajoute-t-il au sujet de ce nouveau morceau.

Crossroads : La dernière chanson de Robert Johnson, de Hervé Gagnon est disponible via l’éditeur Hugo et Compagnie.

Johnson, décédé en 1938, est une influence pour plusieurs artistes, dont Steve Hill. S’il avait à apporter un album sur une île déserte, Steve opterait pour la compilation King of the Delta Blues Singers de Robert Johnson, qu’il savoure depuis l’âge de 15 ans. À chaque écoute, il y découvre de nouvelles choses, avoue-t-il en entrevue.

De plus, en 2022, Steve Hill sera l’hôte d’une websérie dans laquelle il recevra plusieurs musiciens.

Dans les prochains mois, il proposera aussi des classes de maître de guitare, en français et en anglais.

Détails des concerts

Steve Hill se produira au Théâtre Petit Champlain, à Québec, à quatre reprises. On pourra le voir sur scène le vendredi 24 septembre 2021 à 19h et 21h. Il sera de retour dans la même salle le lendemain, le samedi 25, à 19h et 21h.

Pour plus d’informations, on peut consulter le site web du Petit Champlain.

Les billets sont disponibles par l’entremise du Réseau Ovation.

Publicité

Commentez sur "Entrevue: l’univers acoustique de Steve Hill au Petit Champlain"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.