Des réactions variées à l’annonce du passage du tramway sur la 4e Avenue

Le trajet qu'empruntera le tramway dans Limoilou.Le trajet qu'empruntera le tramway dans Limoilou. Capture d'écran tirée d'un document de la Ville.

La décision très attendue a été rendue aujourd’hui. Le tramway empruntera finalement la 4e Avenue pour faire la jonction entre la 4e Rue et le chemin de la Canardière. La nouvelle suscite le soulagement des commerçants de la 3e Avenue, mais elle soulève aussi plusieurs questions.

« Nous sommes très heureux et satisfaits de la décision qui a été prise, a déclaré la directrice générale de la Société de développement commercial de la 3e Avenue, Isabel Madrid. Il va bien sûr encore y avoir des enjeux et des défis à surmonter. Mais nous sommes soulagés, malgré le fait qu’il y aura tout de même d’importants travaux. »

Le sentiment de Mme Madrid est partagé par les commerçants de la 3e Avenue, qui avaient fait part de leurs inquiétudes à propos du tracé du tramway à plusieurs reprises au cours des derniers mois. 

« Nous sommes soulagés, ça va nous éviter de gros travaux et des problèmes avec les livraisons, a fait valoir la gérante du bistro Les Fistons. En plus, le tramway va passer quand même proche, alors nous sommes très contents. »

Chez d’autres commerçants, ce soulagement s’accompagne d’un certain scepticisme. Melody Durand, propriétaire de l’épicerie Alimentation G.D., soutient par exemple qu’elle n’est « toujours pas certaine que ce projet va se réaliser ». Elle s’est néanmoins réjouie de la décision de faire passer le tramway sur la 4e Avenue. « Je trouve ça plus logique, a-t-elle expliqué. Ceci dit, le passage du tramway ne me dérangeait pas tant que ça. C’est surtout la perspective de gros travaux pendant plusieurs années qui était inquiétante. »

Pour sa part, le gérant de la succursale de Limoilou de Peinture Juneau, Félix Charland, se dit « excité, mais modestement » à propos de la décision qui a été prise par la Ville. 

« Personnellement, ça représente la survie de mon commerce, car plus de 70% de mes clients viennent de l’extérieur du quartier, a-t-il dit. Je suis donc content que le tramway passe sur la 4e Avenue, mais je garde des réserves. Il me semble toujours que ce projet n’est pas approprié pour notre ville, et qu’il exigera au final beaucoup de sacrifices pour peu d’avantages réels. L’administration municipale s’entête à aller de l’avant avec son tramway, mais sans avoir l’aval de la population. » 

La réaction du Conseil de quartier

Le président du Conseil de quartier du Vieux-Limoilou, qui rappelons-le avait pris position en faveur de la 3e Avenue, dit « accepter et accueillir la décision de la Ville », en ajoutant qu’un passage sur la 4e Avenue soulève différents enjeux importants pour le secteur.

« De façon générale, on reçoit et on entend la décision de la Ville. On entend aussi les raisons qui ont été invoquées pour expliquer le choix de la 4e Avenue. Maintenant, ce qu’on souhaite c’est que le tramway ne fasse pas que traverser la zone résidentielle qu’est la 4e Avenue, mais qu’il ait véritablement un effet transformateur sur le quartier. L’intégration du tramway doit être vivante. C’est une occasion de se pencher sur les enjeux de sécurité dans le secteur, et en particulier de revoir le plan de circulation dans le Vieux-Limoilou. Le passage du tramway dans le quartier est aussi une opportunité de penser aux enjeux de qualité de l’air, important dans le Vieux-Limoilou. Finalement, il est important pour nous que soit préservée l’accessibilité au logement dans le secteur. On veut éviter que le passage du tramway sur une artère résidentielle entraine une flambée dans le prix des loyers, pour préserver la mixité sociale qui est importante dans le quartier. » 

Le point de vue des candidats à la mairie

Pour Jean Rousseau, qui avait donné son appui à un passage du tramway sur la 4e Avenue, il s’agit d’une bonne nouvelle, mais qui doit être prise avec un grain de sel. « On a évoqué l’importance de la place limouloise pour justifier la décision, et il s’agit d’une victoire citoyenne importante, a-t-il expliqué. Par contre, lors des consultations, les citoyens avaient posé beaucoup de questions sur l’aménagement qui sera fait autour du tramway, et plus précisément sur des enjeux qui touchent la circulation automobile dans le quartier, les cases de stationnement, la plantation des arbres. Il s’agit pour eux d’un retour à la case départ : ils n’ont pas été entendu et on n’a pas répondu à leurs questions aujourd’hui. Ma crainte, c’est qu’on se retrouve dans un scénario où c’est le consortium qui aura le pouvoir de prendre des décisions concernant ces enjeux. Ce serait terrible pour la ville et pour les citoyens. »

Sur Twitter, le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, a écrit que « le projet divise dans Limoilou comme partout en ville. Le 7 novembre, les citoyens de Québec pourront choisir notre projet VALSE qui rassemble au lieu de diviser. »

Quant à elle, la cheffe de Transition Québec a déploré le choix de la 4e Avenue. « Depuis le début du projet de tramway, à force de vouloir ménager la chèvre et le chou en favorisant la mobilité durable sans retirer d’espace aux automobiles, l’administration Labeaume montre tout simplement qu’elle manque de vision ! Pourtant, les citoyennes et citoyens de Limoilou ont clairement énoncé leur préférence pour la 3e Avenue. La population a montré qu’elle était prête pour une artère commerciale apaisée où on favoriserait les modes de transport durables, que ce soit le transport en commun, la marche ou le vélo », a-t-elle fait valoir. 

Du côté de Québec Forte et Fière, on s’est abstenu de commenter la décision de faire passer le tramway sur la 4e Avenue. « On préfère aller sur le terrain et prendre le pouls de la population avant de donner nos impressions », a déclaré Thomas Gaudreault, l’attaché de presse du parti.  

D’autres réactions

« C’est un manque de vision décevant ! Au lieu de mettre en vitrine cet exceptionnel moyen de transport et de miser sur celui-ci pour dynamiser le quartier et son économie locale, on a choisi de le cacher sur une rue secondaire et de poursuivre le développement de la 3e Avenue autour de l’automobile. C’était pourtant une occasion en or de proposer une vision digne des meilleures pratiques que l’on peut observer dans les villes les plus innovantes », a affirmé Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.  

Publicité

Commentez sur "Des réactions variées à l’annonce du passage du tramway sur la 4e Avenue"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.