À la découverte des Maisons du patrimoine

La Maison Dorion-CoulombeLa Maison Dorion-Coulombe. Photo : Capture d'écran

Le réseau Maisons du patrimoine regroupe des lieux patrimoniaux qui appartiennent à la Ville de Québec et dont la mise en valeur repose sur une offre de service en muséologie. Qu’elles soient dans La Cité-Limoilou, Charlesbourg, Beauport, Sillery ou Sainte-Foy, entre autres, ces sites permettent notamment d’en savoir davantage sur notre histoire.

Le réseau des Maisons du patrimoine a été crée en 2005 afin de coordonner les efforts de développement des lieux muséaux municipaux, de positionner ceux-ci dans l’offre culturelle de Québec, de faire connaître par divers moyens aux gens de Québec et d’ailleurs ces lieux, leurs services ainsi que l’ensemble de leurs activités, peut-on lire sur son site web.

Gérés par des organismes à but non lucratif ou par la Ville elle-même, ces espaces mettent en lumière l’histoire des lieux et de leurs occupants, le patrimoine, l’environnement, les sciences ou les arts visuels.

Déjà attrayantes par leurs architectures, leurs jardins et leur histoire, ces maisons proposent également plusieurs activités d’animation et des expositions. Pourquoi ne pas profiter des vacances et de la belle saison pour les visiter?

CENTRE-VILLE ET DUBERGER

L’Îlot des Palais

Le site historique et archéologique l’Îlot des Palais propose d’authentiques voûtes du 18e siècle et a fait l’objet de fouilles pendant plus de 30 ans. Sur place, une amulette égyptienne et un squelette de caniche ont notamment été retrouvés! Diverses expositions et des activités y sont au programme au cœur du centre-ville.

Adresse: 8, rue Vallière.

Maison Dorion-Coulombe

La maison Dorion-Coulombe, construite vraisemblablement dans le dernier quart du 18e siècle par la famille Dorion aux abords de la rivière Saint-Charles, dans l’actuel quartier de Vanier, aurait été une des cinq fermes fondées dans ce secteur, d’après le site des Maisons du patrimoine. Au milieu des années 70, elle est relocalisée temporairement et ensuite déménagée à son emplacement actuel sur la rue Domagaya, à Limoilou. Elle sert de lieu d’accueil et de centre d’interprétation de la rivière Saint-Charles en plus d’être le siège social de la Société de la rivière Saint-Charles.

Adresse: 332, rue Domagaya.

Maison O’Neill

En 1863, Thomas O’Neill, fils d’immigrants irlandais, se porte acquéreur d’un vaste domaine sur le chemin de la Petite-Rivière (le boulevard Wilfrid-Hamel), où il y a déjà une maison, une grange et une étable. Il fait bâtir une nouvelle maison vers le milieu des années 1860. Quatre générations de O’Neill y résideront jusqu’en 1991. Cette année-là, la maison sera acquise par la Ville de Québec dans le but de la restaurer. Elle est administrée par la Société de la mise en valeur de la Maison O’Neill.

Adresse: 3160, boulevard Wilfrid-Hamel Ouest.

SAINTE-FOY, SILLERY ET CAP-ROUGE

Centre d’interprétation historique de Sillery et Sainte-Foy

En 1978, après l’incendie qui a ravagé l’église de Notre-Dame-de-Foy, le site est classé historique par le gouvernement du Québec. Vendu deux ans plus tard, l’ancien presbytère accueille quelque temps une école prématernelle et maternelle. La Ville de Sainte-Foy achète les terrains et bâtiments au cours des années 1990 et procède à des travaux majeurs afin de mettre le site en valeur. L’ancien presbytère a ensuite été restauré en 2001 et est devenu le Centre d’interprétation historique de Sainte-Foy.

Adresse: 2825, chemin Sainte-Foy.

Villa Bagatelle

La Villa Bagatelle se trouve sur l’ancien domaine du Bois-de-Coulonge, jadis connu sous le nom de Spencer Wood. Alors que les lieux comptent déjà plusieurs décennies d’histoire, Henry Atkinson y entreprend la construction de Spencer Cottage (ou Bagatelle) en 1848. « En 1972, la villa est laissée à l’abandon. Au début des années 1980, l’édifice est pillé et vandalisé. En 1983, la Ville de Sillery se porte acquéreur de la maison pour en faire un centre d’exposition polyvalent. Après restauration, l’édifice ouvre ses portes au public en juin 1985 », selon les Maisons du patrimoine.

Adresse: 1360, Avenue James-LeMoine.

Maison Hamel-Bruneau

La maison Hamel-Bruneau a été construite vers 1857. Elle était destinée à la villégiature durant la belle saison avant d’être habitée à l’année. Le comptable Paul Bruneau s’en portera acquéreur en 1951. Ensuite classée monument historique par le gouvernement du Québec en 1978, la maison est achetée en 1984 par la Ville de Sainte-Foy, qui entreprend de la restaurer. En 1987, elle ouvre ses portes en tant que centre d’exposition et de diffusion.

Adresse: 2608, chemin Saint-Louis.

Maison des Jésuites de Sillery

« L’actuelle maison des Jésuites-de-Sillery est construite dans le premier tiers du 18e siècle pour servir aux besoins de la ferme. Après la Conquête, on la loue à des membres de l’élite britannique, puis à des marchands de bois. La romancière Frances Moore Brooke l’habite avec son mari dans les années 1760. Elle y rédigera The History of Emily Montague, premier roman écrit au Canada », selon la Ville. Notons que le site a été fréquenté par les tribus nomades bien avant l’arrivée des Jésuites.

Adresse: 2320, chemin du Foulon.

Maison Léon-Provancher

Construite en 1845, la Maison Léon-Provancher, dans le Vieux-Cap-Rouge, est depuis 1990 un centre d’interprétation de l’histoire et des sciences. Celui-ci est dédié à la poursuite de l’œuvre de l’abbé Léon Provancher (1820-1892), naturaliste pionnier du Canada français. Ce dernier a vécu à Cap-Rouge de 1872 jusqu’à sa mort, en 1892.

Adresse : 1435, rue Provancher.

CHARLESBOURG

Maison Ephraïm-Bédard

Construite aux environs de 1830, mais peut-être plus ancienne encore, la Maison Ephraïm-Bédard « prend place sur le lot concédé par les Jésuites à Philibert Chauvin en 1665 et vendu à Olivier Roy peu de temps après », indique le site des Maisons du patrimoine. Depuis 1988, elle héberge les salles d’exposition et de consultation de la Société d’histoire de Charlesbourg.

Adresse: 7655, chemin Samuel.

Moulin des Jésuites

Au 17e siècle, nouveau bourg est établi au nord des premières concessions de la seigneurie des Jésuites. « Il forme aujourd’hui le cœur du Vieux-Charlesbourg, appelé le Trait-Carré. Un moulin à vent est érigé sur ce territoire en 1697 afin de subvenir aux besoins des fermiers. En 1742, pour desservir un nombre croissant de colons, un plus grand moulin, à eau cette fois, est construit sur une parcelle d’un arpent (60 x 60 m) appartenant à la famille Lefebvre. » En 1982, le bâtiment est pris en charge par la Ville de Charlesbourg. Près de dix ans plus tard, un programme de restauration va lui restituer son caractère original.

Adresse: 7960, boulevard Henri-Bourassa.

BEAUPORT

Maison Girardin

« Trois maisons se sont succédé sur cet emplacement. La première, faite de colombage, apparaît au tout début du 18e siècle, pour être remplacée une soixantaine d’années plus tard par une construction en pièce sur pièce. Celle-ci fera place, au tournant du 19e siècle, à une maison en pierre, plus durable.Construite par Ignace Girard dit Girardin, forgeron, elle restera dans la famille jusqu’en 1925 », selon les Maisons du patrimoine. La Maison Girardin est devenue le Centre d’interprétation de l’arrondissement historique de Beauport en 1997. Classée monument historique et bâtiment d’importance nationale, elle a été entièrement restaurée.

Adresse: 600, avenue Royale.

Maison Tessier-dit-Laplante

La Maison Tessier-dit-Laplante se situe face à l’église de Courville, à proximité de la chute Montmorency. Construite vers 1867, elle a appartenu à la famille Tessier-dit-Laplante jusqu’en 1960, date à laquelle la dernière descendante la lègue à la Ville de Beauport.

Adresse: 2328, avenue Royale.


Pour en savoir davantage, on peut consulter le site web des Maisons du Patrimoine. À noter que la crise sanitaire peut avoir un impact sur la tenue d’activités sur les sites. Il est donc important de bien s’informer avant de planifier une visite.

Publicité

Commentez sur "À la découverte des Maisons du patrimoine"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.