Un parcours d’architecture ludique dans les rues de Québec

Pop-VilleLa Caisse Desjardins sur la rue des Érables. Photo tirée de la page Facebook de Pop-Ville. Crédit bâtiment: Michel Beaumont Crédit femme: Michael A. Vacarro

À partir du 18 juin, il sera possible de suivre gratuitement deux parcours pédestres d’architecture dans le Vieux-Québec et dans le quartier Saint-Jean-Baptiste. 

Les parcours Pop-Ville sont une création de l’organisme les Radios à roulettes, en collaboration avec l’École d’architecture de l’Université Laval. 

« Il s’agit de deux trajets sur dépliants, explique Catherine-Ève Gadoury, responsable de l’organisme. On part en famille, on suit un parcours, on scanne les codes QR aux endroits indiqués. L’ensemble comporte une dizaine de stations où les jeunes pourront participer à des jeux d’observation, voir des bâtiments disparus en réalité augmentée, visionner des films d’animation sur l’architecture et le patrimoine, et bien d’autres choses. Québec est une très belle ville au plan architectural. »

Les dépliants sont disponibles au dépanneur de la Duchesse d’Aiguillon (469, rue Saint-Jean) et aux Cafés du Soleil (143, rue Saint-Paul).

Les origines de Pop-Ville

« L’idée est née en pleine pandémie, raconte Catherine-Ève Gadoury. Mes enfants et moi étions confinés à la maison, et j’ai eu l’idée de leur concocter un parcours ludique afin de les divertir, eux et leurs amis. Comme c’était bien plaisant, j’ai voulu développer le concept pour tout le monde. » 

De nombreux partenaires

L’initiative visant à « démocratiser l’architecture » est appuyée par de nombreux partenaires, tels que l’Office du tourisme, la Ville de Québec, l’Organisation des villes du patrimoine mondial, et les Caisses Desjardins. « Les Caisses ont beaucoup contribué à l’architecture moderne au Québec. On peut vraiment dire qu’elles ont été un bon laboratoire architectural, et en ce sens, c’est un partenaire très intéressant pour nous », dit Mme Gadoury.

D’autres parcours Pop-ville pourraient être développés ailleurs dans la ville dans un avenir rapproché. « Notre concept peut se moduler selon les besoins et les budgets particuliers des différents quartiers », remarque la responsable des Radios à Roulettes, qui a préféré ne pas révéler les coûts du projet. 

Un organisme de médiation culturelle

Les Radios à roulettes sont un organisme de médiation culturelle qui produit des balados, des audioguides et des ateliers. 

Pour plus d’informations : https://www.lesradios.ca    

Publicité

Commentez sur "Un parcours d’architecture ludique dans les rues de Québec"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.