Jeanne Robin réagit à deux annonces faites récemment

Jeanne RobinPhoto : courtoisie

À l’approche des élections, plusieurs annonces sont faites notamment concernant les services aux citoyens comme le déménagement du GMF-U Haute-Ville et l’adoption de la Passe Climat. Nous avons rencontré Jeanne Robin, candidate pour le Parti québécois dans Taschereau, qui nous a donné son opinion sur ces deux sujets.

Par Mélissa Gaudreault

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a annoncée la semaine passée le déménagement prochain du groupe de médecine familiale universitaire (GMF-U) Haute-Ville.

Cette nouvelle suscite beaucoup de réactions, par exemple du côté du Comité populaire de Saint-Jean-Baptiste qui déplore la perte de plusieurs soins de santé de proximité dans le secteur.

En effet, Mme Robin nous a expliqué que le GMF-U était le dernier service de santé public de proximité toujours existant dans les quartiers environnants et que ce service était essentiel pour les citoyens, surtout pour ceux qui ont de la difficulté à se déplacer par eux-mêmes.

L’annonce du déménagement amène donc plusieurs questions, la plus importante portant sur le nouvel emplacement du service qui pourrait se situer dans un tout autre quartier.

Passe Climat

L’annonce de la Passe Climat a été faite lundi le 22 août à Longueuil par le chef du Parti québécois, Paul Saint-Pierre Plamondon, qui était accompagné de Pierre Nantel, député fédéral de Longueuil, et Jeanne Robin.

« Le Parti québécois a annoncé la création de la Passe Climat qui est un accès illimité à tous les services de transport en commun partout au Québec pour un montant de 365$ par année », déclare Mme Robin.

La passe de transport pourra être utilisée pour plusieurs types de transports, dont les autobus de ville et Orléans Express, autant dans les grandes villes comme Québec et Montréal que les plus petites villes.

« L’objectif de cette mesure là est de rendre irrésistible le transport en commun pour des raisons environnementales et pour réduire la dépense de transport des citoyens. » – Jeanne Robin.

Pour résumer, le but de ce projet est de simplifier les déplacements et de rendre le transport en commun plus attrayant que l’usage unique de la voiture.

Le projet constitue un investissement annuel d’au moins 150 millions de dollars du gouvernement qui servira à le mettre en place et à combler la perte d’argent des sociétés de transport.

« On s’est engagé à compenser financièrement et à consulter les sociétés de transport sur le sujet pour qu’elles puissent maintenir et même augmenter leurs services dont l’achalandage va croitre avec cette mesure. » – Jeanne Robin.

Les deux annonces sont définitivement deux gros dossiers à suivre dans les prochains mois.

Commentez sur "Jeanne Robin réagit à deux annonces faites récemment"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.