Des coûts plus élevés que prévu pour la centrale de police et l’édifice F.-X.-Drolet

chantierLe chantier de la rénovation de l'édifice F.-X.-Drolet. Photo : Gabriel Côté

Le contexte inflationniste se fait sentir sur les projets majeurs dans la ville de Québec. Le budget total pour la nouvelle centrale de police pourrait atteindre 114,3M$, alors qu’il était initialement prévu qu’elle coûterait 98,5M$. Quant à la rénovation de l’édifice F.-X.-Drolet, son budget passe de 25,4M$ à 29M$. 

Par Gabriel Côté

L’échéancier pour la centrale de police demeure inchangé, mais l’ouverture de l’édifice F.-X.-Drolet est repoussée de quelques mois. Elle aura lieu à l’automne 2023 plutôt qu’au printemps. 

Le membre de l’exécutif responsable de la gestion des immeubles, Steeve Verret, a reconnu que le contexte économique ne facilite pas la réalisation des travaux. 

« Le contexte d’approvisionnement et le contexte économique actuels ne rendent pas la tâche facile aux équipes qui poursuivent leur travail jour après jour pour livrer dans le meilleur délai possible. Les employés des services de la Gestion des immeubles et des Approvisionnements travaillent avec rigueur pour assurer la réussite du projet », a-t-il déclaré. 

La Ville s’explique ces hausses de coûts de deux façons. 

D’un côté, les coûts des matériaux ont considérablement augmenté, « surtout en ce qui concerne les portes, les cadres, la quincaillerie et le système de l’enveloppe du bâtiment », peut-on lire dans un communiqué de presse. 

D’un autre côté, l’organisation des travaux a été perturbée par les coûts et les délais dans la chaine d’approvisionnement. 

Une mise au point sur les autres projets, comme le chantier de la bibliothèque Gabrielle-Roy, aura lieu au mois de juin. 

Commentez sur "Des coûts plus élevés que prévu pour la centrale de police et l’édifice F.-X.-Drolet"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.