C’est à cause du tramway!

Les détails du trajet du tramway dans le secteur de Limoilou. (Photo : Ville de Québec)

L’avez-vous entendu celle-là? La première pelletée de terre du tramway n’est pas encore faite que le projet de transport collectif que la Ville de Québec souhaite construire est la cause de tous les maux. C’est en voie de devenir l’excuse indispensable pour tout bon citoyen de la ville de Québec.

Par Karim Chahine

Il n’y a pas si longtemps, quand on fermait son commerce, on rejetait la faute sur les taxes. Au moins, cette excuse-là était tangible. C’est une ligne sur une feuille comptable, pas une affaire de pelletage de nuage de rencontre citoyenne ou d’atelier d’échange et d’information. Et puis, tout le monde est taxé, donc ça avait l’avantage d’être une excuse collectivement reconnue et acceptée!

Une excuse collectivement acceptable

Maintenant, quand j’entends que « c’est à cause du tramway », disons que ça m’inspire nettement moins. Pour l’instant, alors que la ville de Québec est encore à l’étape de l’appel d’offres, je dois encore faire la sardine aux heures de pointe dans le Métrobus qui prend 30 minutes pour se rendre de Limoilou jusqu’à la Place d’Youville… Disons que c’est nettement moins vendeur que les « maudites taxes ». Si la pandémie m’a épargné quelques trajets d’autobus inconfortables, les taxes municipales sont toujours là.

Il n’en reste pas moins que l’expression a beaucoup de potentiel. Alors que la qualité du déneigement est le sujet de l’heure, le printemps va faire disparaître cette source de mécontentement. Heureusement, il va nous rester le tramway et, à voir les commentaires sous certaines publications concernant le projet sur les réseaux sociaux, les gens sont en formes et prêts à faire porter le blâme sur le futur réseau structurant! Alors que des travaux préparatoires sont déjà entamés sur certains tronçons du futur tramway, les premières « nuisances » à la fluidité automobiles vont faire leur apparition. Ce sera pour certains la preuve irréfutable que le tramway est un mauvais projet et ils crieront tous en cœur, « c’est à cause du tramway! ».

Québec entre dans la modernité

Toutes les conditions sont réunies pour que l’expression perdure, saison après saison. Si les plus zélés ont déjà fait sienne cette expression, il sera possible de l’utiliser pendant les travaux de construction et pendant que le tramway est en fonction. Alors que l’expression se distingue par son extrême polyvalence, ce ne seront pas les occasions de l’utiliser qui manqueront. Par exemple, si on a de la difficulté à se stationner, c’est à cause des pistes cyclables, donc à cause du tramway, parce que ce sont les mêmes personnes qui poussent les deux projets. 

Et, à en écouter certains, on n’a pas fini de l’entendre sur cette excuse-là! Qui sait, on pourra même éventuellement la partager avec les nouveaux arrivants et les nouveaux citoyens : « voyez cette chose? Elle est la source de tous nos maux! ». Étant donné que Montréal n’a pas encore de tramway, ça en fera une expression typique du parler de la Ville. Exotique, n’est-ce pas?

Les temps changent

Les effets de mode finissent par s’estomper. La pandémie continue d’évoluer. Il y a une rareté de main-d’œuvre dans certains domaines. Les vicissitudes planétaires affectent les chaînes d’approvisionnement. Les changements climatiques modifient nos façons de consommer. Les gens vivent et se déplacent autrement. Peu importe. « C’est à cause du tramway! ».

Tous les citoyens et citoyennes devraient s’approprier cette expression. Ça pourrait servir à justifier vos prochains retards, qui sait? Suggestion pour monsieur le maire, la prochaine fois que vous avez des problèmes avec le déneigement, vous savez quoi répondre! En tout cas, avec l’inauguration du tramway prévue en 2026, les plus beaux jours de cette expression sont devant elle!

Personnellement, j’ai pas mal plus hâte de pouvoir dire que la Ville de Québec est enfin entrée dans la modernité… « à cause du tramway! ».

Commentez sur "C’est à cause du tramway!"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.