Comment je fais pour te tenir?

Jayman : Ces choses que je ne comprends pas!

Cher journal,

Eh oui. C’est reparti pour une nouvelle année!!

[Insérer bruits de trompettes du Carnaval qui t’arrachent les tympans, mais c’est pas grave, c’est pour célébrer!]

Et qui dit nouvelle année dit… une nouvelle année qui commence. Pour vrai, si tu comprends pas ça, tu dois être le genre de personne au restaurant qui pose des questions du genre “Est-ce que le ‘fish and chips’ contient du poisson?”.

Mais la nouvelle année, ça veut aussi dire “Nouvelle occasion de me faire croire que je vais tenir mes résolutions du jour de l’an”. Et là, je me dois d’être honnête avec toi, cher Journal. Je me sens légèrement mal placé pour parler de prise de résolutions, parce que j’ai jamais vraiment compris comment ça marche. Si on parlait de prises de lutte, là, ce serait parfait, mais la prise de résolution?

Juste pour te dire, à chaque année, je prends la résolution de ne pas prendre de résolutions. Résolution que je suis incapable de tenir. Alors, je me retrouve à prendre 137 résolutions que je ne tiens pas plus.

Mon année début toujours de la même manière. “Cette année, je vais devenir un adulte autonome et indépendant. Je vais manger santé et faire de l’exercice physique tous les jours!… Maman? Tu me redonnerais-tu trois, quatre pointes de pizza extra fromage, pis un Pepsi pis le Ruffles All Dressed format familial? Je suis trop lâche pour me lever!”

C’est comme à chaque année depuis ma naissance. C’est vrai. Je suis né avec un sac de Ruffles All Dressed entre les jambes.

Ah, cher Journal. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi c’est si compliqué de tenir mes résolutions.

Est-ce que c’est parce que je prends des résolutions pour la seule raison que la société m’impose de prendre des résolutions, sans prendre le temps de porter un regard approfondi sur moi-même pour trouver ce que j’ai réellement besoin de changer dans ma vie pour me sentir bien, et que cela fait en sorte que je n’ai pas de réelle motivation à changer?

Est-ce à dire que je me laisse imposer par la société l’idée que je me dois d’être parfait partout en tout temps, et donc que je ne suis jamais assez bon pour moi ou pour le monde qui m’entoure, alors que je serais probablement plus heureux si j’apprenais simplement à m’accepter comme je suis, avec mes défauts et mes imperfections?

Je ne sais pas.

Et le pire dans tout ça, c’est que je ne pourrai jamais m’en sortir. Parce que si je prends la résolution d’arrêter de me conformer à la pression perfectionniste, je ne tiendrai pas cette résolution-là, et je vais essayer de devenir parfait.

Et si je décide de faire de la psychologie contraire et de me dire “Je prends la résolution de me confomer à l’idéal de la perfection”, je n’y arriverai tout simplement jamais.

Bref, je suis voué à viser la perfection et à échouer à chaque fois.

Sur ce, bonne et heureuse année sous le signe de la déception.

Jayman

Commentez sur "Comment je fais pour te tenir?"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.