Le but, c’est pas justement de faire peur!?

Jayman

Cette semaine, j’ai vu passer une nouvelle dans les nouvelles, qui a attiré mon attention (sinon, pourquoi je l’aurais lue, han!). Apparemment, plusieurs écoles ont interdit à qui que ce soit de porter des costumes de la très populaire série Netflix “Squid games”. Cela, dans l’objectif d’éviter d’inciter les jeunes à écouter la série, qui est très violente (selon ce qu’on m’a dit, je n’en sais rien, je ne l’ai pas encore écoutée. Je compte m’y mettre après mon rattrapage des Calinours).

On a peur que si les enfants écoutent cette série-là, ça va leur faire peur, et ils vont faire des cauchemars, et… et je ne comprends pas ce qui se passe. Les enfants font des cauchemars, peu importe quoi. Même adulte, je fais des cauchemars si je mange juste avant de me coucher. Les cauchemars sont aussi inévitables qu’une religieuse dans un couvent.

Et voir que les enfants ont besoin de voir un costume à l’école pour vouloir aller voir la série! Le fait qu’on en parle à tous les jours, qu’il y ait une infestation de mémés “Squid Games-esques”, et qu’on vante la série comme étant celle la plus regardée de tous les temps, ça passe sous le radar des enfants comme un article de fond sur la crise immobilière chinoise, mais voir une personne qui porte un costume raté en papier mâché et “duck tape” à la cafétéria, ah là! Tout le monde va se garrocher sur le WiFi pour se faire traumatiser!

Je m’excuse, mais si ton niveau de naïveté te permet d’accepter cette idée-là, j’ai un petit conseil pour toi : ne t’informe jamais sur la véracité de la lutte.

Pour vrai, il y a des théories conspirationnistes qui sont plus faciles à croire que ça.

Encore plus naïf que ça, ce serait de croire que la seule chose qui peut être traumatisante sur internet ou à la télé, c’est la série “Squid Games”. En faits, si on voulait être logiques et conséquents, on banirait également les costumes de “Kill Bill”, de “Pulp Fiction”, de “Inglorious Basterds”… bref, n’importe quel déguisement lié de près ou de loin à du Tarantino!

Et de toutes façons, et c’est peut-être moi qui a encore mal compris les signaux sociétaux, mais j’étais persuadé que le but de l’Halloween, c’est de faire peur aux enfants.

Déjà, c’est la fête des Morts. Ça fait peur, les Morts!

On décore la ville avec des citrouilles éventrées, des squelettes, des pierres tombales, des araignées géantes, des fantômes, des monstres Frankestein, des sorcières, des moules du dentier de Marie-Pier Morin.

En plus, on donne des bonbons aux enfants en leur disant “Manges-en pas avant qu’on les aie passés aux rayons X pis au chien détecteur de poison parce que tu pourrais manger une lame de rasoir empoisonnée pis mourir!”

Pourquoi on fait tout ça si ce n’est pour traumatiser nos enfants?

Et au final, je croyais que le but de l’école, c’est de préparer nos enfants à faire face au futur et aux épreuves de la vie adulte, qui est une vie baignée par la peur!

Tous les jours, on a les journalistes avec leurs gros titres spectaculaires à haute teneur de “Kouwa!?” et de “tu me niaises!” et de “bin woyons ça s’peut pas c’est des malades société de fous toutes tombés sua tête kossé qui s’passe a’ec le monde wouère qu’on est rendus là m’a déménager dans le bois”!

Si on veut préparer nos enfants à cette vie-là, il faut leur faire peur dès leur plus jeune âge, pour qu’ils soient désensibilisés à la peur. Comme ça, ils ne se feront plus prendre au jeu des publicités du genre “si tu n’achètes pas notre voiture super sécuritaire, ta famille va se faire tuer par un raton-laveur intoxiqué au cannabis qui traverse à une traverse à chevreuils!”

C’est en faisant peur à nos enfants dès aujourd’hui qu’on va mettre fin à la société de surconsommation de demain!

Publicité

Commentez sur "Le but, c’est pas justement de faire peur!?"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.