Tramway : La SDC de la 3e avenue préoccupée par le nouveau tracé

3e Avenue LimoilouPhoto : Le Carrefour

Limoilou – Dans une lettre envoyée à l’administration municipale obtenue par le Carrefour, la société de développement commercial de la 3e avenue a partagé ses inquiétudes par rapport au nouveau tracé du tramway. La SDC y exprime qu’elle est « convaincue que la 4e avenue serait un choix plus judicieux » pour le passage de celui-ci.  

La missive rappelle d’emblée les soucis entrainés par l’annonce brusque des changements du tracé en mars dernier. Celle-ci avait alors provoqué « énormément d’inquiétudes chez les membres, qui sont les commerçants et organismes de la 3eavenue », écrit Isabel Madrid, directrice générale de la SDC. 

Des craintes pour la Place Limouloise et la vie de quartier

On y rappelle aussi les efforts des dernières années pour faire de la 3e avenue une artère au caractère évènementiel et rassembleur. Au centre névralgique de ce développement, on compte notamment l’installation de la Place Limouloise.

« La création de cette place fut le résultat de plusieurs années de réflexions et de concertations. Elle constitue un réel succès, en raison de sa localisation optimale. C’est pour cette raison que nous souhaitons la préserver. Elle nous apparait essentielle à la vie de notre quartier », peut-on lire dans la lettre de 3 pages. 

Selon l’auteure de la lettre, le nouveau tracé aurait pour effet de « compromettre la convivialité » qui a été insufflée dans le quartier grâce à l’aménagement de cette place, notamment par la tenue de divers évènements tels que Limoilove ou Limoilou en musique. 

« Après consultation de nombreux membres et de différents intervenants, nous concluons que le passage du tramway sur la portion identifiée de la 3e Avenue entrainerait possiblement la destruction de cette place publique, inaugurée en 2018 et occasionnerait de lourdes conséquences sur la vie de quartier », ajoute-t-on. 

On voit ici les deux trajets qui sont considérés par la Ville pour rejoindre le chemin de la Canardière. L’un passe par la 3e avenue, l’autre par la 4e. Image fournie par la Ville de Québec

Des inquiétudes d’ordre économique

La lettre expose de surcroit les préoccupations des commerçants de la troisième avenue quant à la perte de revenus que la construction du tramway occasionnerait pour eux. 

« Dans les dernières années, nos membres ont subi les répercussions de plusieurs chantiers d’envergure, lit-on. La réfection des conduits souterrains en 2010, le réaménagement du chemin de la Canardière en 2017 et la création de la Place Limouloise elle-même ont tous eu des conséquences sur les affaires de nombreux commerces. »

Et ce souci vient s’ajouter à un contexte économique déjà difficile en raison de la situation sanitaire.

« En ajoutant à cela l’année difficile, que nous venons de passer, en raison de la pandémie, il est probable que les mois à venir seront cruciales pour la survie de certains commerces. »

L’option de la 4e avenue

En conséquence, la SDC considère qu’un passage sur la 4e avenue est un choix pus éclairé. 

« Nous sommes conscients que les répercussions occasionnées par les travaux du nouveau réseau structurant sont inévitables.  Par contre, nous croyons fermement qu’en modifiant le tracé pour passer sur une autre avenue, nous pourrions diminuer les impacts sur nos commerces déjà grandement éprouvés. 

Nous sommes donc convaincus que la 4ème avenue serait un choix plus judicieux pour le passage du tramway. Cette option atténuerait les effets néfastes pour les nombreux commerçants et les résidents qui profitent de la convivialité de notre artère. »

Une lettre de bonne foi 

La lettre mentionne à diverses reprises sa volonté de mettre l’épaule à la roue, et de contribuer à la réalisation du projet. On y répète le souci de « maintenir une communication active et collaborative avec les instances décisionnelles », tout en rappelant que la SDC est consciente « de l’importance, pour la région métropolitaine de Québec, de l’implantation du futur réseau structurant de transport en commun. »

La directrice de la SDC, Isabel Madrid, désire obtenir une rencontre avec la conseillère Suzanne Verreault et M. Louis Côté, chef du cabinet à la Ville de Québec.  

Commentez sur "Tramway : La SDC de la 3e avenue préoccupée par le nouveau tracé"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.