Pourquoi nous sommes déjà à l’an 1?

Chronique astronomie

Pour savoir en quelle année nous sommes aujourd’hui, nous avons besoin d’une année dite origine, c’est-à-dire d’un point de départ. Or, les pays n’ont pas le même point de départ. Quel événement, politique, religieux a été utilisé pour établir la date « zéro »?

Apparition de la COVID-19

Pour la plupart d’entre nous, la COVID-19 est un évènement majeur. Les premiers cas de cette pandémie seraient apparus en Chine en novembre ou décembre 2019. Théoriquement, on pourrait affirmer que nous sommes déjà à l’an 1 de cette pandémie.

Le 1er janvier comme point de départ

Selon ses croyances, un pays peut choisir la date de son choix pour déterminer la date du premier jour de l’année. Une année est, à la base, une unité de temps qui correspond à la durée de la révolution de la Terre autour du Soleil. On ne retrouve aucun point de départ sur la trajectoire de la Terre autour du soleil.

En Chine, par exemple, la nouvelle année commencera plus tard qu’au Canada, elle débutera le 12 février en 2021. En Thaïlande, au Laos ainsi que bien d’autres pays dans le monde ont choisi une date différente de la nôtre. Le début de l’année a longtemps été le 1er mars pour les Romains. En France, du temps de Charlemagne, l’année commençait à Noël. Selon la croyance, la décision d’utiliser le 1er janvier serait un bon point de départ pour démarrer une nouvelle année, parce que c’était le mois qui suivait la naissance de Jésus (le 25 décembre). C’est le roi de France Charles IX qui décida en 1564 que chaque année débuterait désormais le 1er janvier.

Pour terminer, je profite de l’occasion pour souhaiter de Joyeuses Fêtes à tous nos lecteurs et surtout, une année 2021 plus joyeuse.

Publicité

Commentez sur "Pourquoi nous sommes déjà à l’an 1?"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.