Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Boon Architecture : un projet de terrasse hivernale

Boon Architecture : un projet de terrasse hivernale

Saint-Jean-Baptiste – Boon Architecture travaille présentement sur un projet de terrasse hivernale pour Le Bar Le Sacrilège, nommé le Jardin d’hiver.

La cour extérieure à l’arrière du bâtiment du Sacrilège est unique : celle-ci est fermée entre quatre murs. « C’est un espace extérieur très apprécié par la clientèle l’été. Ça donne une ambiance, une bulle intéressante, car les gens sont coupés de l’activité de la rue St-Jean. Je crois que la terrasse du Sacrilège fait partie des incontournable de Québec l’été », mentionne BRUNO VERGE, propriétaire et architecte sénior de Boon Architecture.

La technique de la résille

Le Jardin d’hiver est créé à partir d’une structure en bois. Cette structure soutiendra une toile en plastique. Pour créer cette terrasse hivernale, l’entreprise utilise la technique de la résille. « Nous utilisons de petites pièces de bois qui peuvent se courber. L’addition de ces petites pièces de bois donneront une force structurale plus importante. Donc, plus précisément, pour le Jardin d’hiver, nous assemblons ensemble à mi-joint deux contre-plaqués d’un demi-pouce d’épais placés en courbes », explique l’architecte sénior.

Le Jardin d’hiver

Ce concept donnera donc un milieu à l’abri du froid, qui pourra permettre 30 places assises dehors supplémentaires (sans les règles de distanciation) en y ajoutant des chaufferettes d’appoint. « C’est certain que ce n’est pas un espace où les gens seront en t-shirt en plein hiver, ils devront garder un manteau ou un gilet en manches longues, mais ça permet d’avoir accès à cet effet-là de petites bulles hors du reste de l’activité », mentionne M. Verge.

Le projet se fait en collaboration avec l’atelier mock/up qui feront la conception finale et la construction de la structure par ordinateur. « L’idée était de trouver une structure légère et facile à transporter, car cet espace-là est accessible par un petit passage extérieur qui est à peine plus large qu’un mètre, donc nous ne pouvons pas arriver avec une grosse structure, nous devons faire de petites pièces qui peuvent s’amener facilement », précise Bruno Verge. Rappelons que l’atelier mock/up a également réalisé le Parklet extérieur de la terrasse du restaurant Miyagi sur la 3e avenue à Limoilou. L’installation du projet est prévue pour novembre.

D’autres projets pour Boon Architecture

L’architecture écologique est le fondement même de l’entreprise Boon architecture. Plusieurs projets se développent d’ailleurs en la matière. Un nouveau projet d’une coopérative de 16 logements, nommé Coopérative Dorimène, verra le jour dans Saint-Sauveur. De plus, l’entreprise dessine présentement une usine de charcuterie pour l’entreprise de la Pocatière Fou du cochon. « C’est un projet très écologique. Le propriétaire de l’entreprise est très soucieux de son impact environnemental, donc notre expertise écologique est mise à profit », souligne l’architecte sénior. L’entreprise effectue également plusieurs projets résidentiels.

Un nom inspiré du coureur des bois : Daniel Boone

Bruno Verge se consacre exclusivement à des projets écologiques depuis 13 ans. En 2016, il fonde Boon Architecture. « J’ai fait beaucoup de choses inhabituel. L’idée du nom « Boon » fait référence au coureur des bois, Daniel Boone, qui a cartographié l’Amérique du Nord. Ce nom fait référence à l’idée d’explorer et de repousser les limites de l’architecture écologique », conclut M. Verge.

La maquette

Photos : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.