Les temps sont durs pour le Groupe Pro-Expo

Les temps sont durs pour le Groupe Pro-ExpoRoger Paradis

Le Groupe Pro-Expo de Québec organise chaque année différents salons. Depuis mars, l’entreprise a dû fermer et ainsi annuler toutes ses activités. Il en résulte des pertes phénoménales.

Le Groupe Pro-Expo, situé sur le rue Adanac, se spécialise dans la réalisation d’évènements. Ce dernier organise notamment le Salon des artisans de Québec, le Salon FADOQ et le Salon des mariés. L’entreprise est fermée depuis mars.

« Ça se passe très mal présentement. Le pire c’est que nous avons tout planifié pratiquement un an en avance, puisque les évènements se préparent de longue haleine. Donc, toute cette année-là tombe à l’eau ».

ROGER PARADIS, propriétaire du Groupe Pro-Expo.

L’entreprise a un chiffre d’affaires de tout près d’un million $. Or, cette année, ce montant est nul en plus de devoir y ajouter les remboursements de l’année opérée pour rien.  « Je suis en affaires depuis 28 ans. Avant d’annuler le Salon des artisans, j’avais perdu 8 ans de profit de ce que j’avais investi dans l’entreprise. L’an prochain, je voulais aller à la retraite, mais là je devrai travailler de 8 à 10 ans. De plus, je ne pourrai probablement pas vendre l’entreprise avant environ 4 à 5 ans, puisque la situation actuelle n’est pas vraiment favorable à l’achat de ce type d’entreprise », se désole le propriétaire.

Injustice

L’annulation du Salon des artisans de Québec a particulièrement frappé Pro-Expo, d’autant plus que le Grand Marché de Noël aura lieu. « Ce sont 200 artisans qui sont cloués-là et qui n’ont plus de revenus ou pratiquement pas. Certains ont pu se tourner de bord et louer un espace au Grand Marché de Noël. Par contre, ceci démontre la similitude entre les deux évènements. Nous acceptons la situation, mais nous ne comprenons pas. C’est un peu comme si ceux qui décident ne comprennent pas notre réalité », explique M. Paradis. Ce dernier dénonce cette « injustice » dans une vidéo Facebook publiée récemment. Le plan de fonctionnement du Salon des artisans avait d’ailleurs été approuvé par le CIUSSS.

Rappelons que les évènements se préparent souvent un an d’avance environ. Les affaires ne sont donc pas prêtes de repartir pour le Groupe Pro-Expo dans un monde aussi incertain.

Mon opinion : Un oui, l’autre non

Je trouve la situation actuelle tellement déplorable. Plusieurs commerces ont déjà fermé leurs portes. Sans compter ceux, comme le Groupe Pro-Expo, qui tiennent le coup, mais qui essuient des pertes incroyables. Le virus est nocif, il est important d’y faire attention. Je le comprends et le respecte totalement. Je respecte également toutes les mesures qui sont en places, sans me plaindre. Parfois, j’en fais même un peu trop, car j’exagère beaucoup (sur le lavage des mains m’exécutant 20 fois par jour minimum!) Des entrepreneurs comme Roger Paradis qui ont investi leur vie dans des entreprises sont en train de tout perdre, ce n’est pas anodin comme situation non plus.

Alors, plus tard, nous nous questionnerons peut-être à savoir à quel point le virus a affecté non seulement les humains, mais aussi ces commerces, que nous sommes habitués de voir au coin de notre rue à tous les jours. Tout n’est pas noir ou blanc, la situation actuelle est déplorable, car il y a d’importants enjeux partout.

Photo : Courtoisie

Articles récents

Be the first to comment on "Les temps sont durs pour le Groupe Pro-Expo"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.