Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Un troisième lien 3.0

La vision en ces temps troubles

La nouvelle proposition du gouvernement fait presque consensus : un tunnel auto-métro reliant les centres-ville de Québec et de Lévis. Neuf kilomètres reliant l’autoroute Laurentienne (Rive-Nord) à l’autoroute 20, sur la Rive-Sud (sortie Mgr-Bourget). Ça comprend quelques sorties piétonnes et un couloir d’autobus électriques. 

C’est franchement mieux. 

Mais ça ne veut pas dire que c’est idéal. Pourquoi? Parce que c’est à l’Ouest que ça se passe, côté congestion. Si tant est que ce soit l’objectif – décongestionner l’Ouest – on n’y sera pas complètement. 

Ici, on est au centre de la ville (donc à l’est du secteur concerné), planté dans un secteur qu’on souhaite pourtant transformer en boulevard urbain. Et, de fait, une sortie du tunnel à la hauteur du parc Victoria, ça ne marche pas. Ça irait à contresens de la volonté de créer ce boulevard urbain sur Laurentienne qui correspond à la vision de redéveloppement de Saint-Roch. 

En somme, on va ajouter des voitures au centre-ville. En masse. On imagine l’effet. 

C’est pourquoi le maire Labeaume parle de prolonger le tunnel de deux kilomètres jusqu’à la rue Soumande.

Plus logique.

Pour revenir sur la congestion à l’Ouest, le détour proposé dans le nouveau projet est certes moins long que l’idée de passer par l’est de l’Île d’Orléans, mais on ne règle pas l’affaire complètement. Il manque quelque chose, à l’Ouest, de toute évidence. Si tant est que ce soit l’objectif, comme je le disais, de décongestionner l’Ouest. 

Reste que, visiblement, on ajuste le discours en y intégrant plus intelligemment du transport collectif (du type SRB). On comprend donc le message de la population : ça en prend. On est rendu là. Et ça s’intègre à la logique du réseau structurant (avec des stations communes), un gros plus.

Faudra voir si le maire de Lévis sera un partenaire dans cette histoire. Ça, on demande à voir. 

Mais, en réalité, on assiste ici à un exercice politique, et pas tellement à un projet de décongestion de l’Ouest. La CAQ sait bien que ça n’aurait aucun sens de se lancer les yeux fermés dans un lien à l’Est. Depuis, on le comprend, le gouvernement cherchait des solutions pour rendre le tout acceptable, socialement : plaire aux automobilistes, tout en laissant une place significative au transport collectif, dans un projet qui inclut la Rive-Sud… tout en rattrapant au passage le tramway. 

Beaucoup mieux pensé que tout ce qu’on a vu, jusqu’à présent. Indéniablement. Très fort, sur le plan politique.

Sauf qu’on sortira les milliards pour « régler » la congestion à l’Ouest et ça ne règlera pas le problème. Est-ce qu’on est prêt à ça? 

Et puis, c’est une vision qui n’exclut pas l’étalement urbain, à Lévis. Bien au contraire. Est-ce qu’on veut ça?

Le troisième lien reste un projet où l’automobile est toujours au cœur de la mobilité. Est-ce qu’on n’est pas plutôt rendu à l’étape du changement des habitudes, avec un troisième lien de transport collectif?

Une réflexion qui se creuse, visiblement.

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.