Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Métissage du passé et du présent dans le Trait-Carré

Métissage du passé et du présent dans le Trait-Carré

Charlesbourg – La directrice Delphine Delmas décrit les évènements à venir pour les prochains mois au Moulin des Jésuites. Elle souligne le caractère unique des expériences que sont amenés à vivre les visiteurs. Exposition, mobilier urbain et rencontres font partie des projets à venir.

Depuis un an, la nouvelle équipe du Moulin des Jésuites veut renouveler son image en créant de nouveaux partenariats. «Avec les nouveautés intégrées depuis 2019, nous avons accueilli plus de 37 000 personnes l’année dernière. Nous avons augmenté l’achalandage de 22 %. Nous sommes sur une belle lancée et nous voulons rallier toutes nos propositions à notre mission. Nous devons mettre en valeur le moulin, son histoire et le Trait-Carré», émet la directrice DELPHINE DELMAS.  

Savoir-faire d’antan au cœur du Trait-Carré

L’exposition fonctionne déjà depuis les huit derniers mois et se poursuit en février. «C’est une exposition qu’on a réfléchi avec des modules interactifs pour qu’il y ait une participation des adultes et des enfants qui aiment manipuler des objets. Il y a un lien entre les savoir-faire d’antan au Trait-Carré et les traditions qui perdurent encore aujourd’hui, à savoir le forgeron, le cordonnier et la famille Cloutier, la dernière famille d’agriculteurs encore présente», détaille la directrice.

Un géorallye est également offert pour effectuer un parcours à pied dans le secteur du Trait-Carré. L’activité se nomme Le cœur à l’ouvrage et permet d’en apprendre davantage sur ces métiers. 

L’équipe a effectué une collaboration avec l’école d’art et boutique Madolaine le 9 février dernier. «Cette année, on offre chez Madolaine un petit théâtre de marionnettes et un atelier de bricolage», dit Mme Delmas. Les heures d’ouverture en février sont réduites au samedi et au dimanche.

Nouveauté pour l’été

L’équipe s’affaire actuellement à mettre sur pied une intervention artistique mettant en valeur le savoir traditionnel du tricot. «En collaboration avec le cercle des fermières, de Madolaine, de l’Univers M, l’école Les Constellations et les résidents, on va créer du mobilier urbain pour décorer les arbres, les lampadaires, les bancs et les sites», mentionne la directrice. Il s’agit d’un projet de grande ampleur, soutient-elle. Des éléments décoratifs en tricot seront installés sur le site patrimonial du Trait-Carré du 13 juin au 6 septembre.

La journée du tricot reconnue mondialement étant en juin, il s’agit d’une occasion incontournable pour témoigner au public du talent de l’équipe réunie pour le projet. Madame Delmas ajoute qu’une carte sera créée pour guider les participants pour observer les oeuvres.   

En parallèle, des activités de rencontre avec le grand public et des spécialistes seront organisées pour partager l’enseignement de savoirs manuels liés à la fabrication de tissus. Les Dentelières de Québec ont témoigné de l’intérêt pour l’activité.  

Exposition de photos

Les familles présentes depuis plusieurs générations dans le Trait-Carré auront la chance de partager certaines de leurs photos anciennes lors d’une exposition qui se tiendra également cet été. «Ces gens ont des archives d’images privées qui n’ont pas encore été versées à la Société d’histoire de Charlesbourg ni à la Banque d’archives nationales de Québec. On trouve des coups de cœur et on va également exposer des appareils photographiques qui datent du début du XXe siècle. On pense l’organiser comme un cabinet des curiosités dans le moulin», détaille-t-elle.

Un concours auprès des résidents sera aussi organisé pour souligner le talent des photographes qui voudront participer. Le concours sera diffusé sur les réseaux sociaux, affirme la directrice en terminant. 

Pour information : http://www.moulindesjesuites.org

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.