Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Nouveau souffle à La Patente

Nouveau souffle à La Patente

Vieux-Limoilou — Après un départ à la direction de la coopérative en décembre dernier, les membres de l’Atelier La Patente ont décidé de prendre les choses en main et de lui donner un nouveau souffle. Les services ont été dépoussiérés alors que de nouvelles activités, comme un Repair Café, verront le jour.

Il y a deux mois, les coopérateurs de La Patente ont renouvelé le conseil d’administration. «En conséquence, les choses ont commencé à bouger un peu plus. Avant, c’était plus lent. On a donc décidé d’avoir un comité de direction générale. Maintenant, nous avons deux personnes à la direction, moi et CHRISTIAN LAJOIE», explique PATRIC NOYA. L’organisme, fondé en 2014, compte sur 700 membres.

LAURENT METAIS, bénévole à La Patente, ajoute les anciens directeurs généraux en avaient beaucoup sur les épaules. Aujourd’hui, l’organisme fonctionne seulement qu’avec des bénévoles. «On a décidé de faire un organigramme tout en essayant d’être plus inclusif possible et de permettre l’implication des membres», explique-t-il. Ils ont donc créé cinq comités pour les différents services offerts, comme la formation ou la bibliothèque d’outils.

D’ailleurs pour ce service, le comité a dépoussiéré l’offre en mettant à jour les outils et en la relançant sous un nouveau nom, L’Outilthèque. La Patente a conclu une entente avec le Réseau d’agriculture urbaine de Québec qui leur a versé 2500$ pour acheter de l’équipement pour le jardinage. Ceux-ci s’ajouteront aux outils à compter du printemps. Ainsi, les membres de la coopérative pourront en emprunter. M. Metais mentionne qu’ils aimeraient garnir la bibliothèque d’appareils culinaires et de plein air, des articles qu’on utilise rarement ou qui prennent trop de place chez soi.

Repair Café

Une des nouveautés est le Repair Café. La première édition de l’événement, qui sera mensuel, aura lieu le 9 mars de 10h à 15h. Les gens qui ont des objets à faire réparer sont invités à se rendre à La Patente où une vingtaine de spécialistes dans divers domaines les aideront à solutionner leur problème. «Plus de 20 réparateurs seront sur place. Patrick va être là avec son imprimante 3D. Parfois, c’est que la pièce n’existe pas pour réparer notre appareil. On va pouvoir la dessiner et l’imprimer. Ça sera toute une expérience», soutient M. Metais. Un des buts est de lutter contre l’obsolescence programmée, mais surtout de créer des liens entre les visiteurs et les bénévoles en plus de faire connaître La Patente. Il n’y aura pas de main-d’œuvre à payer, sauf pour le matériel. Une contribution volontaire sera suggérée.

Les deux bénévoles ne manquent pas d’idées pour la coopérative: meilleure utilisation des locaux et du site, bureaux partagés, toit vert, etc. Actuellement, ils cherchent des contrats pour l’été. L’an dernier, ils en ont effectué plusieurs comme du mobilier urbain.


 

La part sociale est de 30$ pour La Patente. Différents forfaits sont disponibles selon l’utilisation. Les tarifs sont au jour, au mois ou à l’année.

Info. : atelierlapatente.org.

Légende : Laurent Metais et Patric Noya. Photo : Marie-Claude Boileau

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.