Sabrina Sirois
L'Appui
Home À la Une Centre Monseigneur-Marcoux: 5 mois avant le déménagement

Centre Monseigneur-Marcoux: 5 mois avant le déménagement

Maizerets — Mai 2019 marquera une étape importante pour le Centre Monseigneur-Marcoux. Après 63 ans au 1885, chemin de la Canardière, l’organisme de loisirs déménagera ses activités au tout nouveau centre communautaire Bardy.

Au moment de la rencontre avec Le Carrefour en décembre, la directrice générale, ANN RUEL, ne se sentait pas encore fébrile à l’idée de déménager. Pour l’instant, elle et son équipe savourent chaque moment : le dernier escalothon, le dernier repas de Noël, etc. «On prend ça étape par étape. Il y a beaucoup de décision à prendre, de choses à planifier. On profite de tous les moments ici. Il y a des gens qui entrent et qui viennent nous raconter des anecdotes. Tout le monde est venu danser dans la grande salle! Mais ça va devenir plus fébrile en s’approchant de la date de déménagement. Un fois rendue là-bas, on va avoir beaucoup de plaisir!», lance-t-elle.

Voilà maintenant deux ans que le dossier de relocalisation est sur les rails. À la mi-mai, il deviendra bien concret. Bien que le nouveau bâtiment soit plus petit que celui du chemin de la Canardière, aucun service ni activité ne seront affectés. À l’exception de la salle de quilles qui ne déménage pas.

Ann Rue., directrice général du Centre Mgr-Marcoux

Ann Rue., directrice général du Centre Mgr-Marcoux. Photo: Marie-Claude Boileau

Salles polyvalentes

Le centre Bardy possède deux étages. À l’entrée, les usagers remarqueront que les escaliers intérieurs seront visibles par les fenêtres, un clin d’œil à l’édifice du chemin de la Canardière. Au rez-de-chaussée, on retrouvera des bureaux, une salle de réunion, un vestiaire, une grande salle qui pourra être divisée en deux. De plus, elle sera équipée à la fine pointe de la technologie avec des écrans de télévision. Il y aura également une cuisine pensée pour être fonctionnelle qui servira à la popote collective, les cours et les ateliers. Le casse-croûte laisse sa place à un comptoir de lunch santé. Les visiteurs pourront se prélasser dans le hall de socialisation. Une salle dédiée pour les tout-petits s’y trouvera. Des vestiaires, des toilettes, un local pour les patineurs et un gymnase complètent le premier étage.

Au deuxième niveau sera installée la salle d’entrainement, une salle pour les aînés et les adolescents, une salle pour le bricolage, des espaces polyvalentes, les bureaux des employés et un hall d’exposition. Mme Ruel explique que tout a été conçu en fonction de leurs besoins et pour une utilisation efficace. Il sera d’ailleurs possible de louer des locaux. En outre, la présence d’un ascenseur facilitera les déplacements des usages.

Selon Mme Ruel, un des principaux avantages sinon le plus important du nouvel édifice est l’air conditionné. Avec les grandes chaleurs de l’été dernier, il faisait trop chaud pour être à l’intérieur. Ce n’était pas donc l’endroit pour rafraichir les enfants du camp de jour. La salle d’entrainement ne pouvait pas non plus être utilisée. Au centre Bardy, elle sera accessible toute l’année.

Salle d’entrainement à la fine pointe

Le déménagement du Centre Mgr-Marcoux sera l’occasion de renouveler les équipements de sa salle d’entrainement. L’organisme a reçu un don de la Caisse Desjardins de Limoilou ce qui lui a permis de faire l’acquisition d’appareils plus performants. Il espère que la clientèle l’appréciera.

Le ComUnigym existe depuis cinq ans. Celui-ci avait été mis sur pied à la suite du rachat d’appareils d’une entreprise qui fermait ses portes. Sa particularité est sa vocation communautaire. Par exemple, un souper communautaire est organisé à la fin de l’année comme récompense.  «Les gens se sentent à l’aise de venir. Ils peuvent s’habiller en jeans s’ils le veulent. Ils ne sentent pas regarder. C’est un lieu d’entraide et convivial», soutient ÉDITH GILBERT, responsable de la salle d’entrainement et des communications.

Entre 500 et 600 personnes par année fréquentent la salle. Un kinésiologue et une thérapeute du sport se partagent la surveillance. Il y a une plage horaire pour les adolescents de 12 à 15 ans le mardi de 16h30 à 19h tandis qu’un service de halte-garderie est disponible pour les mamans le lundi et mercredi de 10 à 11h30. Les personnes de 50 ans et plus peuvent s’inscrit à un programme spécialement fait pour eux. Enfin, des clients du CLSS et de l’Institut en santé mentale l’utilisent pour se mettre en forme.

Info.: www.centremgrmarcoux.com

En bref

En 2017-2018, le Centre Mgr-Marcoux, c’est

  • 14 200 participants aux activités.
  • 100 400 présences au centre ou au parc Bardy.
  • 50% de la clientèle a 25 ans et moins.
  • 226 bénévoles ont fait plus de 10 390 heures.
Photo : Ville de Québec

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.