Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Centre Mgr-Marcoux : Prêt pour le déménagement

Centre Mgr-Marcoux: Prêt pour le déménagement

Maizerets — Le Centre Mgr-Marcoux emménagera dans un nouvel édifice en 2018. L’organisme communautaire et de loisirs n’entend pas changer sa formule gagnante.

STÉPHAN VIAU, président du conseil d’administration du Centre Mgr-Marcoux, qualifie la dernière année «d’exceptionnelle». «L’équipe a résorbé un déficit de 100 000$. Ils ont accompli un effort colossal. Les employés ont mis les bouchées doubles. Ils ont réussi à amener un budget équilibré. C’est impressionnant. Actuellement, on est bien placé pour le grand défi du déménagement pour 2018», lance-t-il.

Bien ancré dans son milieu depuis 53 ans, le Centre Mgr-Marcoux veut assurer une transition «sans anicroche» vers son déménagement en 2018. L’annonce de l’emplacement du centre communautaire Bardy où il emménagera a semé certaines craintes. «Certains ont émis des inquiétudes concernant des problèmes d’accessibilité ou que leur activité ne revienne pas. Les commerçants aussi craignent de perdre une clientèle qui vienne chez eux après les cours. Un centre communautaire, c’est un acteur de la communauté», mentionne M. Viau qui se fait rassurant. Il ajoute que l’organisme poursuivra sa mission soit le développement intégral de la personne âgée de 0 à 94 ans.

Mêmes activités

M. Viau affirme que le conseil d’administration s’est engagé à maintenir toutes les activités ou à garder les mêmes objectifs. Les quilles demeureront au même endroit, au Centre Mgr-Marcoux. On prévoit louer la salle.

Le président du conseil d’administration soutient que changer de lieu permettra de conserver toutes les activités. «Sinon, il aurait fallu arrêter durant un an pour faire des travaux dans l’édifice», indique-t-il. D’après lui, ils auraient perdu des bénévoles, des employés et des usagers en agissant ainsi.

L’organisme communautaire connaît bien le parc Bardy puisqu’il en gère déjà les équipements. De plus, M. Viau souligne qu’il s’agit d’un secteur multiculturel ce qui leur permettra de se rapprocher de cette clientèle.

Ado et financement

Le centre de loisirs souhaite profiter du nouveau bâtiment pour relancer les activités pour les adolescents qui sont plus nombreux dans ce secteur-là. Ultimement, on souhaite voir le nombre d’usagers augmenter. «On croit être sur la bonne voix. Notre dernier souper spaghetti a accueilli près de 200 personnes», souligne-t-il.

Le Centre Mgr-Marcoux souhaite amasser davantage d’argent. «On veut augmenter le financement autonome. On prévoit organiser un cocktail-bénéfice le printemps prochain. Ce sera la première fois qu’on en organisera un. C’est le plus grand défi pour le conseil d’administration», conclut-il.

Stéphane Viau. Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.