Sabrina Sirois
Home À la Une Lumineuse Safia Nolin

Lumineuse Safia Nolin

Québec — Malgré des chansons aux contenus tristes, Safia Nolin était lumineuse hier soir au Grand Théâtre de Québec. L’interprète a présenté les chansons de son dernier album, Dans le noir, avec son complice Joseph Marchand. Un concert touchant ponctué d’humour grâce à la chanteuse qui était charmante et drôle dans ses interactions avec le public. 

SAFIA NOLIN est arrivée sur scène couverte d’un drap pour interpréter Miroir, une chanson où elle dit qu’elle se trouve laide. Joseph Marchand a ses côtés. Elle a poursuivi avec Dagues, Les chemins et La laideur, toutes des pièces de son plus récent opus. Parmi les autres morceaux joués, notons une relecture de Belle de Notre-Dame-de-Paris et Loadé comme un gun qu’elle chante magnifiquement. Par ailleurs, Ariel Engel est montée sur scène pour Lesbian Breakup Song.

Le tout joué dans la quasi-noirceur à l’exception de quelques spots sur les interprètes. On se sentait enveloppé dans ces chansons. Une ambiance parfaite pour écouter les paroles et la musique de ses compositions.

Complicité

Entre les chansons, Safia Nolin a démontré son côté ludique. Elle s’amusait beaucoup avec Joseph Marchand, son complice avec qui elle a travaillé sur ses deux albums. Safia a confié qu’elle adorait le kimchi et les cœurs de palmier. Elle est aussi revenue sur sa participation à la fête Arc-en-ciel où elle a parlé après Régis, s’est-elle exclamée.

Le spectacle était présenté par Sirius XM et Pop Montréal. L’argent des billets a été remis à l’organisme Les porteurs de lumière, qui donne accès à la musique à des personnes qui n’en ont pas.

En première partie, Stéphanie Boulay, la moitié blonde des Sœurs Boulay, lance-t-elle, mais humaine à part entière, a dévoilé des pièces de son album, Ce que je te donne ne disparaît pas, qui sortira le 2 novembre. Elle était accompagnée au piano par Alex Mcmahon, son réalisateur. Les pièces sont douces et touchantes. Son premier extrait, Ta fille, a clos joliment sa prestation.

Photo: Philippe Moussette

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.