Sabrina Sirois
Home À la Une Émeutes de 1918: Wartin Pantois publie une oeuvre

Émeutes de 1918: Wartin Pantois publie une oeuvre

Saint-Roch — Le street artist Wartin Pantois révèle aujourd’hui sa nouvelle création commémorant les émeutes de 1918. Elle représente deux groupes antagonistes: l’armée et la population, dans un affrontement illustrant divers épisodes des 5 jours qu’ont durés les troubles. L’oeuvre d’art est installée rue Dorchester, entre le boulevard Charest et la rue Notre-Dame-des-Anges.

Wartin Pantois et la Lanterne s’unissent pour souligner le centenaire des émeutes contre la conscription de 1918 par le biais de diverses activités regroupés sous le titre « Québec 1918 : le centenaire des émeutes contre la conscription ». Il s’agit d’un des rares moment d’envergure international s’étant produit dans la ville de Québec. Selon la Fondation Lionel Groulx il s’agit de l’une des 10 journées qui ont fait le Québec.

Il s’agit d’un admirable exemple de résistance face à la tyrannie et cet épisode méconnu mérite d’être mis en lumière.

« J’ai peints les personnages rapidement et à grands traits, dans une certaine agitation, comme pour être dans l’état d’esprit des émeutiers, réactifs et combatifs. J’ai utilisé de la peinture blanche sur du papier noir pour donner un aspect fantomatique aux personnages, comme si l’histoire devait revenir hanter un peu ceux qui voudraient l’oublier! » a précisé Wartin Pantois.

La Lanterne en profite pour dévoiler son site internet mis en ligne aujourd’hui même (quebec1918.com). L’objectif du collectif en histoire est de mettre en valeur l’histoire populaire des quartiers de la ville de Québec.

La prochaine activité de Québec 1918 sera une visite guidée le 5 mai avec Réjean Lemoine.

Wartin Pantois

Citoyen engagé, street artiste, peintre et photographe auteur de nombreuses oeuvres soulignant des enjeux sociaux et politiques comme la murale sur le Centre Multiethnique de Québec. Il a également produit plusieurs projets musicaux. Ses interventions artistiques sont couvertes par les médias locaux et nationaux.

La Lanterne

Collectif de service-conseil en histoire populaire à Québec, auteur de l’exposition de photos géantes « Saint-Roch à pied, à cheval, en voiture » sur la facade de la Nef pendant l’été 2016.

Les émeutes contre la conscription

Du 28 mars au 1er avril 1918, des milliers de personnes prennent part aux émeutes contre la conscription à Québec pendant la Première Guerre mondiale. Les causes sont multiples: mauvaise réputation des agents recruteurs, privations de guerre, censure, querelles anglos-francos etc.

Aujourd’hui, un monument commémoratif, Québec, Printemps 1918 s’élève au coin des rues Bagot et Saint-Vallier, rappelant la mémoire de 4 personnes abattues par l’armée à l’issue de ces 5 jours de troubles.

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.