Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Nouvelle vocation pour le Couvent de Beauport

Nouvelle vocation pour le Couvent de Beauport

Beauport — Le couvent de Beauport change de vocation. Plutôt que d’y déménager des employés municipaux, la Ville de Québec a finalement choisi d’en faire un bâtiment avec logements et des espaces pour des organismes culturels et communautaires. Des maisons de ville seront construites à l’arrière.

Le projet initial a été analysé, mais les coûts pour transférer le personnel se révélaient assez importants selon JULIE LEMIEUX, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire. Le dossier a donc été regardé sous un autre angle et l’on en est venu à la conclusion que la reconversion en immeuble résidentiel constituait une meilleure idée afin de revitaliser le secteur, de ramener des citoyens et de sauver le couvent. «C’est un quartier qui a besoin d’amour et vie», souligne Mme Lemieux qui ajoute que plus de résidents attireront possiblement plus de services de proximité.

Couvent de Beauport <span>by Ville de Québec</span>Couvent de Beauport <span>by Ville de Québec</span>Couvent de Beauport <span>by Ville de Québec</span>Couvent de Beauport <span>by Ville de Québec</span>

12 logements et 16 maisons de ville

La Ville prévoit une douzaine de logements aux étages supérieurs. Le rez-de-chaussée et le sous-sol seront réservés pour les organismes communautaires et culturels. On souhaite que la Société d’art et d’histoire de Beauport s’y installe. On pense également à l’aménagement d’une salle d’exposition. À l’arrière du bâtiment, il est prévu d’ériger 16 maisons de ville. L’entreprise sélectionnée devra «consentir à rénover le couvent dans les règles de l’art et se plier au projet en tête», indique la responsable du patrimoine. «Il y a beaucoup de travaux à faire au couvent», explique-t-elle. En raison de ces coûts, la ville a consenti au développement pour intéresser un éventuel promoteur.

Coût

Le ministère de la Culture contribuera au projet à la hauteur d’environ 3,9 M$. Le gouvernement a accepté d’injecter cette somme même si les plans comportent du résidentiel puisque l’édifice conservera une partie culturelle et communautaire. L’administration municipale fournira quant à elle «potentiellement» 3,9 M$ selon le projet.

Prochaines étapes

Un avis de motion a été déposé au dernier conseil d’arrondissement pour enclencher le processus. Le changement de zonage sera approuvé à la prochaine rencontre en mai. Un appel de propositions ouvert à tous sera ensuite lancé. Il reste également à conclure une négociation avec la Commission scolaire des Premières-Seigneuries à propos d’un échange de terrains. Le tout sera réglé au cours des mois à venir. Mme Lemieux espère que les travaux seront entrepris d’ici la fin de l’année.

Photos : Ville de Québec

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.