Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Lutte au Centre Horizon: De plus en plus populaire

La North Shore Pro Wrestling à MAtv

 

Limoilou – La lutte gagne en popularité au Centre Horizon de Limoilou. La North Shore Pro Wrestling (NSPW) y présente des galas qui font salle comble presque tous les mois. Question de gagner encore plus d’adeptes et de visibilité, les dirigeants de l’organisation ont mis en branle un projet de télévision dont le pilote sera tourné lors de la soirée du 22 août, au 801, 4e Rue.

La fédération existe depuis 2008. STEVE BOUTET, son président et un grand amateur de lutte, a eu envie à l’époque de se consacrer un peu plus à sa passion en démarrant la NSPW. Les débuts n’ont pas toujours été faciles, mais M. Boutet a persévéré. Si bien qu’aujourd’hui, l’ambiance est au rendez-vous pour les quelque 500 partisans qui se réunissent chaque mois dans cette salle de l’établissement limoulois et dans laquelle a notamment combattu KEVIN OWENS, son ancien champion maintenant rendu dans la World Wrestling Entertainment (WWE). «Comme dit Steve, c’est vraiment un trésor caché», souligne ALEX DROUIN, relationniste de la NSPW. «Que les spectateurs soient amateurs ou pas, ajoute-t-il, tous tripent comme lorsqu’ils étaient jeunes, car c’est vraiment un show

Les dirigeants souhaitent que leur événement sorte de l’ombre. La visite de l’équipe de FRÉDÉRIC MUNGER de Maximumsports.tv plus tôt cette année leur en a donné l’opportunité. Venu pour réaliser un reportage dans le cadre de son émission, segment qui a d’ailleurs été bien accueilli par le public, l’homme a lui aussi été gagné par ce spectacle. Leur personnel et la NSPW se sont donc associés dans cette aventure. Il est cependant important de préciser que la diffusion ne s’effectuerait pas nécessairement à TéléMag. Le pilote sera présenté à plusieurs diffuseurs.

Concept en élaboration

Affiche-enregistrementLe format n’est pas encore déterminé. Les images filmées le 22 août au Centre Horizon pourront servir de plusieurs façons, soit pour un long épisode ou même pour plusieurs d’une durée plus courte. Le concept est encore en cours d’élaboration, mais M. Drouin indique que ce ne sera assurément pas une émission derrière les coulisses. On y verra probablement des combats, des commentateurs et des commentaires des lutteurs. Le gala en soi ressemblera à ceux auxquels il est possible d’assister pendant l’année. «On sait que les gens aiment cela», explique le relationniste. Le champion Marko Estrada, Franky The Mobster et Pee Wee figurent parmi les combattants de l’un ou l’autre des dix matchs. Les spectateurs assisteront à des combats dits normaux, un contre un par exemple, et certains hors de l’ordinaire.

Si le pilote fonctionne bien auprès d’un réseau, on pourrait voir apparaitre sur les ondes une émission hebdomadaire ou mensuelle qui s’inspire de ce qui se fait dans la WWE. On construit au fil des semaines une «histoire» en vue du gala suivant. Ce récit peut notamment être celui d’un lutteur qui a perdu contre un autre et souhaite sa revanche sur son opposant.

Des billets au coût de 5$ et 10$ étaient encore disponibles, en date du 5 août, pour le 22 août à 18h30. D’autres galas se tiendront dans les prochains mois et ce, jusqu’en mai. En 2015, la NSPW a dépassé le cap des 100 matchs depuis sa création. Des lutteurs du Québec, de l’Ontario et des Maritimes y ont combattu en plus de certaines vedettes américaines de lutte indépendante.

Info.: nspw-wrestling.com.

Photo: Francis Vachon

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.