Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Libre-Emplois
Home À la Une Un engouement persistant pour le grossiste Le Frigo

 

Limoilou – L’engouement pour le Grossiste Le Frigo se poursuit. Les clients ont été presque aussi nombreux à s’y rendre au cours des derniers jours que lors de l’ouverture samedi.

Les employés de l’entreprise n’ont pas chômé en début de semaine. «Nous avons eu de très grosses journées. Ça n’arrête pas, commente MAXIME GAGNÉ, responsable des communications. Si samedi c’était à 100%, on a baissé à 90% lundi, mardi et mercredi», continue-t-elle.

À la suite des commentaires plus positifs que négatifs émis durant la fin de semaine, quelques ajustements ont été effectués. «Des gens sont revenus et ont déjà vu des améliorations», souligne Mme Gagné. Certains produits tels que le steak haché par exemple ont été emballés différemment. Même si l’emballage sous vide est meilleur pour la conservation, la couleur n’était, semble-t-il, pas attirante pour les gens. Les quantités d’autres articles ont été revues à la hausse. De plus, plusieurs aliments ont été ajoutés dont les fameux bagels de Traditionnel Bagel Maguire.

La clientèle pourrait voir d’autres changements dans les semaines à venir sur les horaires notamment. «On travaille fort sur ce qu’on a eu comme commentaires, assure la responsable des communications. Je crois que les gens ont beaucoup de misère avec leur épicerie et on est heureux d’être là pour eux», affirme-t-elle.

Qu’est-ce qui les a d’ailleurs fait courir vers le Frigo durant la fin de semaine? Les produits les plus populaires ont été les fruits et légumes. «À 40%, ça vaut vraiment la peine», explique-t-elle. Depuis lundi, la viande, le bœuf plus particulièrement, sort davantage des tablettes.

Mise au point

Mme Gagné a tenu à effectuer une mise au point par rapport aux tarifs chargés. «Nous n’avons jamais prétendu être moins chers que Costco», corrige-t-elle. Les deux entreprises se compétitionnent, mais Le Frigo se différencie entre autres par l’absence de nécessité d’une carte de membre et par la disponibilité de formats plus petits. Les prix de 20 à 40% plus bas annoncés selon les produits se comparent plutôt à ceux des grandes chaines (épiceries).

Photo: Archives

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.