Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Maxime Lavoie: La flamme du BBQ

Max Lavoie BBQ

Sainte-Foy – Pour Maxime Lavoie, le BBQ et la famille ont toujours été intimement liés. Celui qui est surnommé le guru québécois du grill a fait ses premières armes dans le commerce familial de la région de Québec avant de se lancer à son tour avec BBQ Québec à Sainte-Foy, puis à Boucherville. Aujourd’hui, son frère et leurs conjointes respectives l’épaulent dans l’aventure. Petite histoire d’une grande passion.

De quelle façon a commencé votre aventure barbecue?

Au début, je nettoyais et passais le balai à la quincaillerie de mes parents. J’ai ensuite monté les barbecues et de fil en aiguille, comme c’est moi qui les connaissais le plus, j’ai commencé à en vendre. Mais je me suis un peu tanné, car on proposait des produits qui brisaient souvent et on n’était pas capable d’avoir de pièces. J’ai alors demandé à mes parents d’entrer une bonne marque, mais ils n’ont pas voulu se lancer là-dedans. J’ai laissé cette tâche de côté avec tristesse. Les ventes ont chuté cette année-là.

Avez-vous repris de l’action dans ce secteur rapidement?

On a offert le Napoléon l’année suivante. Mon père m’a dit, à sa façon, que si je ne les vendais pas, il faudrait que je m’organise pour m’en débarrasser. Finalement, on a écoulé la marchandise en une semaine. J’ai compris qu’il y avait de quoi qui s’en venait, que j’aimais cela. J’ai commencé à pousser avec de nouveaux accessoires, des sauces… jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’on était le plus gros vendeur de BBQ Napoléon au Québec. Je me suis par la suite spécialisé à 100% là-dedans et j’ai commencé à faire des chroniques partout.

Au-delà de la vente, avez-vous commencé tôt la cuisson sur le grill?

Vers 16-17 ans, on appelait nos amis les weekends et l’été. On achetait des steaks marinés et des saucisses déjà préparées. Puis, pendant plusieurs années, on s’est réuni tous les lundis BBQ. On allumait le plus de BBQ possible et on cuisinait tous. La phase de l’approfondissement a débuté vers 22 ans.

Quel genre de relation avez-vous avec votre frère Jean-Philippe?

On a une bonne complicité pour deux gars qui ont neuf ans de différence. Lors d’une conférence au BBQ Fest par exemple, il fallait que je parle et que je grille en même temps. J’étais vraiment débordé. Alors, je lui ai fait confiance pour le BBQ. Avant, vers 16-17 ans, puisqu’il nous avait vus dans nos lundis BBQ, il a commencé à inviter ses amis chez mes parents pour des partys autour de la piscine. Dès qu’il a fini l’école, il m’a rejoint dans la compagnie. Il est maintenant chargé de toutes nos formations à Québec. Il travaille sur l’évènementiel15. À l’extérieur du travail, on a aussi pris part à des compétitions aux États-Unis. Lors de notre premier voyage, on s’est rendu en Floride pour trouver des nouveautés dans le BBQ, il avait tout juste 18 ans. On a été 24 heures sur 24 ensemble pendant 10 jours.

Quel est l’esprit de votre livre de recettes lancé en janvier?

Je ne suis pas un chef. Je suis un passionné de grill. C’est vraiment la base de mon livre, c’est-à-dire de démocratiser. BBQ au Max, c’est aussi 100 recettes et des cocktails le fun. Notre filet mignon injecté au bourbon et cognac est très populaire.

Vous attendez un garçon. Lui transmettrez-vous cette passion?

J’ai déjà une petite fille de 8 ans qui vient souvent avec nous dans les évènements et elle aime maintenant cela. Elle s’implique dans les dégustations en tenant le plateau avec du saumon fumé à froid par exemple. On a un bel esprit de famille. Le prochain va sûrement nous suivre puisque ma blonde travaille avec moi.

Avez-vous des plans d’expansion pour BBQ Québec?

On travaille présentement sur le plan d’expansion, mais on se concentre sur 2015. On vient d’ouvrir à Boucherville et Québec roule vraiment beaucoup. Pour nous, le service à la clientèle et d’après-vente est très important. On veut maximiser là-dessus.

Avez-vous d’autres passions en dehors du BBQ?

J’aime manger, je fais du snowboard et je joue au hockey. Ces dernières années, je manque de temps pour voyager et découvrir de nouvelles cultures. Je préfère me promener et faire le tour du monde tranquillement avec un sac à dos que les tout inclus. Je reviens justement de deux semaines en Inde avec blonde.

Quelle personne est importante dans votre vie et a eu une influence sur vous?

Mes parents m’ont vraiment poussé à faire ce que je veux dans la vie. Ils ne m’ont jamais empêché de rien et m’ont supporté. Ils m’ont aussi montré que c’est en travaillant qu’on y arrive. Être heureux dans la vie, c’est vraiment important.

 

BBQ 101

Un truc à savoir pour les débutants : Les boutons, ça se contrôle. Ça ne sert à rien d’être au maximum tout le temps.

Une recette à essayer : Les desserts sur le BBQ, c’est incroyable.

À ne jamais faire sur un BBQ : Utiliser des grilles rouillées ou sales. Ce n’est pas bon pour la santé.

Un accessoire essentiel : Des pinces.

Bon à savoir : Le charbon, c’est facile à allumer.

Le meilleur BBQ : Pour le rapport qualité-prix, on ne se trompe vraiment pas avec Blaze.

Un mythe sur le BBQ : Que ce n’est pas bon pour la santé! Le BBQ, si on le fait bien, il n’y a rien de mieux. Les Japonais mangent sur le BBQ à l’année, même sur le charbon de bois, et ils vivent jusqu’à 90 ans!

 

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.