Quoi qu’on dise par Martin Claveau: Les poubelles migratoires

Quoi qu'on dise par Martin Claveau

Qu’ont en communs les bernaches d’Amérique et les poubelles publiques?
Réponse: elles hivernent au milieu de l’automne. 
Je sais, les bernaches vont dans le sud, alors que pour les poubelles, on n’est pas sûr. Mais pourquoi diable nos poubelles disparaissent-elles comme par enchantement au premier signe de l’hiver? Elles se retrouvent ensemble dans un tout compris ou quoi?
Ne reculant devant rien pour la cause du journalisme d’enquête, j’ai saisi mon combiné et composé le numéro de l’arrondissement. La réponse officielle à cette épineuse question d’intérêt national me parvint par l’intermédiaire d’une aimable préposée qui m’expliqua : «C’est pour faciliter le passage de chenillette durant les opérations de déneigement».
Sauf que ça n’a pas de bon sens. Quelqu’un peut m’expliquer en quoi les poubelles publiques nuisent au déneigement. Si le déneigement se fait pareil quand des milliers de résidants déposent leurs vidanges dans des sacs tout croches sur le bord de la rue en hiver?
C’est à croire que la ville considère que les gens qui marchent sur les trottoirs ne mâchent pas de gomme ou ne se mouchent plus quand vient l’hiver. Remarquez que ça se pourrait qu’il y ait moins de rebuts en hiver. Mais quand je regarde chez moi, je ne vois pas de différence avec l’été dans notre production d’ordures. Si ça se trouve, j’estime qu’on en produirait plus en hiver…
C’est vrai que lorsqu’on laisse tomber une gomme ou un papier par terre en hiver, il est recouvert de neige assez vite et on ne le revoit plus avant le printemps. Le hic, c’est que pour tout ramasser ces cochonneries, que tout un chacun laisse tomber, faute de poubelles, ça coûte cher. On fait de vastes et coûteuses opérations de nettoyage durant plusieurs jours le printemps venu.
Le gros bon sens me dit que ça coûte toujours moins cher et c’est moins compliqué de faire un petit peu de ménage de temps en temps que de le faire une fois par année. Il serait temps que la ville en tienne compte et qu’on laisse les poubelles publiques dans les rues en hiver non?

Articles récents

Be the first to comment on "Quoi qu’on dise par Martin Claveau: Les poubelles migratoires"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.