Pour Julie Vignola, Québec devrait prendre ses propres décisions

Julie Vignola, députée fédérale de Beauport-LimoilouJulie Vignola, députée fédérale de Beauport-Limoilou (crédit photo: compte X de Julie Vignola)

La députée fédérale de Beauport-Limoilou dresse un bilan positif de sa dernière session parlementaire à Ottawa. Elle continue de croire avec certitude que le Bloc Québécois est le meilleur véhicule politique pour représenter les intérêts des citoyens de sa circonscription à Ottawa.

Par Alexandre Morin

Dans une entrevue accordée au journal, Mme Vignola s’est prononcée sur l’enjeu du transport à Québec, sur les réalisations du Bloc Québécois dans la dernière année et sur sa vision de son rôle à Ottawa. Elle a profité de l’occasion pour dénoncer le gaspillage et le manque d’imputabilité au gouvernement fédéral.

Enjeu du transport à Québec

Pour la députée bloquiste, le transport est une compétence provinciale et le fédéral n’a pas son mot à dire au sujet des choix du Québec en la matière. Elle affirme qu’actuellement, les libéraux fédéraux et les conservateurs s’immiscent dans les champs de compétences provinciales, l’un en étant contre le 3e lien autoroutier et l’autre en étant contre le réseau structurant de transport en commun.

« Concernant le réseau structurant, les conservateurs semblent oublier que Québec est une capitale nationale capable de prendre ses propres décisions. Lorsque le fédéral dit, les conservateurs en particulier, moi je ne paie pas pour telle affaire, ils enlèvent des choix aux gens […] pour des partis qui se disent pour la liberté, en fin de compte ce qu’ils disent, c’est vous faites à mon idée, sinon vous n’obtenez rien ».

Julie Vignola, députée fédérale de Beauport-Limoilou

Sans prendre position en faveur du projet CITÉ présenté par la CDPQ infra, la députée souhaite que Québec se dote d’un réseau de transport structurant tenant compte des besoins de tous, y compris ceux des automobilistes. À la question à savoir si elle allait défendre à Ottawa la proposition de la CAQ de construire un 3e lien autoroutier à l’est de la ville, la députée à rappeler que le Bloc québécois défend les consensus de l’Assemblée nationale du Québec et non les demandes du gouvernement québécois.

« Ce qu’on va défendre, c’est le respect des compétences du Québec et les consensus. On ne représente pas un parti à Québec, on va faire entendre à Ottawa la population du Québec et les consensus de l’Assemblée nationale, la nuance est importante ».

Julie Vignola, députée fédérale de Beauport-Limoilou

Bilan de la dernière année

La députée bloquiste se dit fière de sa dernière année au parlement. Selon elle, son parti a fait adopter plusieurs propositions qui ont eu des impacts significatifs pour les citoyens de Beauport-Limoilou. Elle cite notamment les combats du Bloc Québécois pour l’adoption d’une loi anti-briseur de grève au fédérale, pour la protection des lanceurs d’alerte et pour la défense des aînés.

« Le Canada est 47 ans en arrière sur le Québec concernant une loi anti-briseur de grève. Pour les compagnies qui sont ici dans Beauport-Limoilou, mais qui relèvent du gouvernement fédéral, c’est un gros pas en avant ».

Julie Vignola, députée fédérale de Beauport-Limoilou

Mme Vignola en a profité pour dénoncer avec vigueur le gaspillage et le manque d’imputabilité à Ottawa. Elle donne en exemple les dossiers ArriveCAN et Phoenix qui ont couté des milliards aux contribuables.

« Quand je vois de l’argent gaspillé, ça me dégoûte, ça me répugne parce que je vois celui ou celle qui travaille comme un démon pour arriver à la fin du mois, pis qui voit ses impôts se faire gaspiller ».

Julie Vignola, députée fédérale de Beauport-Limoilou

Son rôle de députée

Ce qui rend Mme Vignola le plus fier de son rôle de députée, c’est la représentation des intérêts de la population de sa circonscription à Ottawa. Émue aux larmes, elle cite notamment des dossiers d’expulsions d’immigrants habitant Québec depuis des années que son travail à titre de députée a permis d’éviter. Elle reste convaincue que les citoyens de Beauport-Limoilou ont tout à gagner d’avoir une députée du Bloc québécois qui les représente à Ottawa, puisque le Bloc selon elle est le seul parti en mesure de le faire.

Commentez sur "Pour Julie Vignola, Québec devrait prendre ses propres décisions"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.