Tramway : le maire de Québec est plus confiant que jamais

Le maire Bruno Marchand de retour à l'Hôtel de ville ce lundi 21 novembreLe maire de Québec Bruno Marchand de retour à l'Hôtel de ville ce lundi 21 novembre. Crédit photo : Sophie Williamson.

De retour de sa mission à l’étranger, Bruno Marchand se réjouit de constater qu’aucune des villes visitées possédant un tramway « ne reviendrait en arrière malgré les défis » et que toutes sont enclines à accomplir une seconde phase.

« Lorsque les villes (Paris, le Havre, Tunis et Liège) ont vu les bénéfices, elles vont de l’avant avec des phases subséquentes », affirme le maire de Québec.

Par ailleurs, à l’aube d’une récession, il estime que le projet de tramway sera salvateur pour la situation économique. Selon lui, des commerces fermeraient dans quelques années si ce n’était du tramway.

« Le constat est le même [pour les villes] : sortir de la réalisation d’un tramway, c’est payant pour les commerçants », soutient-il en précisant que le conseil qu’il a reçu est de soutenir les commerçants adéquatement lors des travaux.

C’est pourquoi un plan de compensation et de mitigation des effets pour les accompagner sera notamment élaboré par la Ville dans les prochaines semaines.

De plus, il s’agit selon le maire de Québec de « s’adapter en cours de route » et d’être en « constante relation » avec la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) et les Sociétés de développement commercial (SDC).

Circulation routière : le cas du boulevard Laurier

Quant à la circulation routière, le maire indique que la Ville lancera une campagne pour mieux informer les citoyens par rapport aux travaux. L’objectif est de « faciliter la vie des gens ».

Il s’agit d’informer les usagers du fait, par exemple, que le boulevard Hochelaga est sous-utilisé tandis qu’avec les travaux, la congestion est importante sur le boulevard Laurier. « Les gens attendent et attendent trop longtemps », commente le maire.

La Ville de Québec invite d’ailleurs les citoyens à emprunter le boulevard Hochelaga qui a été réaménagé pour circuler dans le secteur avec six voies de circulation, soit trois dans chaque direction, deux pistes cyclables et des trottoirs élargis.

Elle indique que les travaux réalisés dans cette artère visaient justement « à offrir une voie de contournement efficace lors des travaux pour le tramway sur le boulevard Laurier afin de maintenir la fluidité de circulation ».

« Faire en sorte qu’on soutienne notre monde, c’est exactement ça qu’on va faire et d’abord et avant tout avec nos commerçants », conclut Bruno Marchand.

Commentez sur "Tramway : le maire de Québec est plus confiant que jamais"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.