Le projet de reconversion de l’église Saint-Jean-Baptiste se concrétise

L'église Saint-Jean-Baptiste. Crédit photo : ville de Québec.L'église Saint-Jean-Baptiste. Crédit photo : ville de Québec.

Le 20 octobre, la ville a fait l’annonce d’une étude de pré-faisabilité du projet de reconversion de l’église Saint-Jean-Baptiste. Réalisée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton, cette étude apportera des précisions sur les usages de l’église et le montage financier du projet.

Par Estelle Lévêque

Mélissa Coulombe-Leduc, membre du comité exécutif responsable du patrimoine à la Ville, voit dans cette nouvelle étape une démarche de documentation pour étoffer le projet et pouvoir l’appuyer au moment de sa réalisation.

Elle mentionne le mandat donné à ICQ, en décembre 2020, par la responsable du patrimoine Marie-Josée Savard, pour déterminer les éventuels usages de l’église Saint-Jean-Baptiste.

« On a eu cette annonce, et ensuite, on n’en a plus jamais ré-entendu parler. Alors, quand je suis arrivée en poste, j’ai demandé à voir l’étude de l’ICQ, qui vient identifier plusieurs usages potentiels pour l’église ». Avec le nouveau mandat, les usages dégagés de cette première étude seront triés et précisés.

Redonner vie à un lieu patrimonial d’exception

Conçue par Joseph-Ferdinand Peachy et inaugurée en 1884, l’église Saint-Jean-Baptiste se situe au coeur du quartier du même nom. Le projet « Le Carrefour » vise à ancrer à nouveau ce bâtiment, fermé au culte depuis 2015, dans le quotidien de la communauté.

Trois volets seraient développés : Culturel et créatif, événementiel et touristique, et communautaire. « Il y a un besoin dans Saint-Jean-Baptiste pour des espaces communautaires. L’école a des besoins également, il faudra voir s’il sont partie prenante du projet ».

De plus, Mélissa Coulombe-Leduc insiste sur le rôle de « pré-étude de plan d’affaires » que joueront ces rapports pour le montage financier du projet. « On veut voir si on va pouvoir dégager des revenus autonomes de ces usages. On va avoir besoin de partenaires qui seront au rendez-vous pour la reconversion. »

Dresser un portrait des travaux à faire

En parallèle de l’étude menée, dont l’ICQ attend les rapports pour janvier 2023, le carnet de santé de l’église fait l’objet d’une mise à jour complète. Le dernier document datant de 2017, il est nécessaire de l’actualiser pour avoir une idée précise des coûts de la remise à niveau du bâtiment.

Cette étape concernera principalement les travaux de la partie extérieure de l’église. Les travaux de la partie intérieure étant liés aux usages qui en seront fait, ils ne sont présentement pas concernés.

En conclusion, la membre du comité responsable du patrimoine se réjouit de l’avancement de ce projet. « On a un lieu d’une valeur exceptionnelle sur le plan patrimonial qu’on peut mettre en valeur. Les gens sont contents de voir que le projet se concrétise. »

Pour en savoir davantage au sujet de l’église Saint-Jean-Baptiste, visitez le site Web de la Ville de Québec.

Commentez sur "Le projet de reconversion de l’église Saint-Jean-Baptiste se concrétise"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.