Faites voyager vos papilles grâce à la Maison marocaine

maison marocaine hassan bijjouHassan Bijjou, propriétaire et chef cuisinier du restaurant la Maison marocaine. (Photo : Mélissa Gaudreault)

Hassan Bijjou est le propriétaire et chef cuisinier au restaurant La Maison marocaine situé au 1169, rue Saint-Jean au cœur du Vieux-Québec.

Par Mélissa Gaudreault

Hassan Bijjou a quitté le Maroc à 18 ans en 1975 pour venir s’établir ici à Québec.

Ayant grandi en cuisinant en famille et en raison de l’absence de cuisine marocaine à Québec, il a décidé d’ouvrir son restaurant en 1984.

Le menu est simple et court mais propose des plats typiquement marocains, adaptés aux goûts du Québec et aux équipements de cuisine modernes. On y retrouve des tajines, des couscous, des brochettes et des baklavas.

Dans la cuisine marocaine, les aliments sont marinés, goûteux, ils sont agrémentés d’épices comme le curcuma et le cumin et il n’y a ni de sel ni de poivre.

Fait intéressant, le mot tajine désigne à la fois le plat que l’on mange et le contenant dans lequel il est cuit.

À la base cuit avec des techniques de cuisson plus naturelles et ancestrales, la cuisine marocain d’Hassan Bijjou est préparée avec un four à gaz, qui selon lui permet de mieux saisir la viande et de conserver les saveurs.

Il cuisine les plats seuls, mais il est accompagné d’une équipe qui inclus ses enfants pour le service.

« Je fais la cuisine, la préparation à tous les jours avec des aliments frais. Je cuisine parce que j’aime ça manger à mon goût, manger maison et parce que j’aime faire à manger. » – Hassan Bijjou

Ayant grandi dans un pays comme le Maroc, il a une relation de proximité avec la cuisine. En effet, dans des endroits comme cela, la cuisine est une tradition ancestrale, les connaissances culinaires sont transmises de génération en génération, c’est une activité familiale.

« Le monde y mange en famille, à la maison, tout le temps. On cuisine et on mange en famille. » – Hassan Bijjou

Le restaurant

Lorsqu’il est arrivé à Québec, il ne connaissait que le secteur du Vieux-Québec, qui dans le temps n’était presque pas développé et les loyers étaient très bas.

Quand on entre dans le restaurant, ce n’est pas seulement la cuisine qui rappelle le Maroc, mais aussi la musique et le décor.

Le restaurant n’a pas pignon sur rue contrairement à tous les autres commerces de la rue Saint-Jean ; on y accède en empruntant un court chemin.

Il peut accueillir 50 personnes à l’intérieur et 40 à l’extérieur sur sa terrasse pendant l’été.

La Maison marocaine est très achalandée, surtout lors de la saison estivale.

« L’été, on refuse 30-40 personnes par soir. » – Hassan Bijjou

La saison estivale 2022 a été particulièrement importante pour le restaurant, plus importante que celle de 2021. Le propriétaire souligne qu’il a fait les profits qu’il fait normalement dans une année seulement durant cet été.

Les touristes ont été plus nombreux et d’origines plus variées cette année (ex.: québécois, asiatiques, allemands, français, belges, italiens, etc.) et ils sont arrivés plus tôt qu’à l’habitude.

Hassan Bijjou explique que les gens viennent manger au restaurant parce qu’ils veulent goûter à de nouvelles choses et voyager sans avoir à prendre l’avion.

On retrouve aussi une discothèque à l’étage supérieur du bâtiment depuis 1987, le bar Casablanca, où l’on peut écouter et danser au son des musiques du monde (ex.: latino, africaine, reggae, etc.).

Commentez sur "Faites voyager vos papilles grâce à la Maison marocaine"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.