Restaurer l’église de Charlesbourg grâce à un concert bénéfice

L'église Saint-Charles-Borromée à CharlesbourgL'église Saint-Charles-Borromée à Charlesbourg. Crédit photo : Fondation Saint-Charles-Borromée.

Ce samedi, l’église Saint-Charles-Borromée organise un concert bénéfice. Les fonds serviront à financer l’entretien et la réparation de l’église de Charlesbourg.

Par Estelle Lévêque

Classée monument historique en 1959, l’église Saint-Charles-Borromée enrichit le patrimoine religieux de Charlesbourg depuis 180 ans. Afin de garantir son entretien, M. Laliberté crée la fondation en 2006. Depuis, ils organisent un concert chaque année pour faire connaître ce bâtiment et aider à le conserver.

Répertoire de chants populaires et classiques

Gino Quilico et Natalie Choquette
Gino Quilico et Natalie Choquette. Crédit photo : Fondation Saint-Charles-Borommée.

Cette année, le concert aura lieu samedi 22 octobre, à 20h, à l’église Saint-Charles-Borromée. Natalie Choquette et Gino Quilico chanteront différents morceaux populaires et classiques. Entre autres, Carmen, Le Barbier de Séville, Summertime ou encore La danse à St-Dilon.

Le spectacle raconte, avec humour, l’histoire de Gino, de ses rencontres et de ses voyages. Dominic Boulianne accompagnera les deux artistes au piano. « En passant, la sonorité [dans l’église] est extraordinaire », souligne M. Laliberté. La fondation espère accueillir environ 400 personnes.

La vente de billets pour ce concert permettront d’amasser des fonds nécessaires à la sauvegarde de l’église. Le coût des billets est de 55$, un reçu pour fins d’impôts de 35$ sera émis. Ils sont disponibles au bureau de la Fondation, au comptoir du presbytère de la paroisse Saint-Charles-Borromée, ainsi qu’au presbytère de Saint-Rodrigue.

Un entretien dispendieux

Le président de la fondation explique l’importance, selon lui, de conserver cette église « classée monument historique, au même niveau que la basilique de Québec. »

« Depuis plusieurs années, on s’aperçoit que certaines églises disparaissent, il y a moins d’engouement de la part de la population pour la fréquentation de ces lieux religieux. Étant donné que cette église a bientôt 200 ans, je me suis impliqué pour pouvoir conserver ce bijou du patrimoine », explique Jean-Marie Laliberté.

Peinture, nettoyage, entretien régulier, mais également des travaux plus conséquents, sont réalisés au fil des ans. Ainsi, l’argent récolté par la fondation a permis l’installation de gicleurs, ou encore la restauration du perron. Toutefois, la réparation de la façade nord a du être reportée à l’an prochain.

Pour plus d’informations, contacter la fondation au 418 781-0377.

Commentez sur "Restaurer l’église de Charlesbourg grâce à un concert bénéfice"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.