Richard Ste-Marie donne vie à Monsieur Hammerli

Un roman policier à saveur humoristique et philosophique. (Photo : Courtoisie)

Le nouveau roman de Richard Ste-Marie, Monsieur Hammerli, basé sur les nouvelles du même nom, sort en librairie le 9 septembre prochain.

Par Mélissa Gaudreault

« J’avais écrit cinq nouvelles entre 2010 et 2015 dans la revue Alibi, des petites nouvelles de 5000-6000 mots qui étaient toutes autonomes mais avec le même personnage, un tueur à gage. C’était assez comique, c’est un ton que j’utilise pas normalement dans mes romans. Le personnage est cultivé, il aime la musique. » – Richard Ste-Marie

L’auteur souhaitait sortir des stéréotypes de personnages de romans policiers avec ce personnage. Monsieur Hammerli ressemble cependant au détective Francis Pagliaro, le personnage principal de ses autres romans.

Écriture du roman

Il a pensé écrire un roman basé sur ses nouvelles. « J’ai pris mes cinq nouvelles et je les ai mis une à la suite de l’autre pour voir si ça faisait un livre, mais ça marchait pas. » La transition était un peu étrange entre les histoires et il n’y avait pas assez de pages pour en faire un livre d’un format standard.

« J’ai mélangé les éléments de chaque histoire pour en faire un roman autonome et cohérent. Les histoires deviennent des péripéties du livre. Il y a plusieurs liens entre tout ça. » – Richard Ste-Marie

On retrouve plusieurs liens qui en font une histoire cohérente.

Il y a une cantatrice qui veut l’engager pour qu’il la tue, les contrats, les façons de tuer, la musique – qui est considéré comme un personnage du livre, une réflexion philosophique sur la vie et la mort, être ou ne pas être en parallèle de son métier de tueur à gages.

L’auteur a mis les chansons citées dans le livre à la fin pour ceux qui souhaiteraient les écouter.

La musique et la réflexion philosophique donne un côté humain au personnage. Richard Ste-Marie voulait amener le lecteur à s’interroger sur la vie. Le ton humoristique allège le côté sombre de l’histoire et amène des réflexions.

L’histoire est campée à Québec et certains des éléments comme les émotions et les caractéristiques des personnages sont inspirés de la réalité de l’auteur.

Démarche artistique

Ce que l’écrivain aime particulièrement lors de l’écriture d’une histoire n’est pas de trouver l’idée en tant que telle, mais de trouver comment raconter l’histoire.

De plus, il n’a jamais de plan d’histoire lorsqu’il écrit car il n’aime pas savoir d’avance ce qui va se passer mais il arrive toujours à la fin.

Bien que les deux personnages de Richard Ste-Marie soient assez différents, on peut s’attendre à une future histoire conjointe avec Monsieur Hammerli et Francis Pagliaro.

(Photo : Francine McNicoll)

Commentez sur "Richard Ste-Marie donne vie à Monsieur Hammerli"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.