5 questions à Étienne Grandmont

Etienne Grandmont, candidat solidaire dans Taschereau. (Photo : Mélissa Gaudreault)

Nous avons envoyé un questionnaire à Étienne Grandmont, candidat pour Québec solidaire dans Taschereau, afin de connaitre les enjeux prioritaires du parti.

Par Mélissa Gaudreault

Quels gestes voulez-vous poser en priorité en environnement ?

Je trouve le manque d’action en environnement inacceptable de la part de la CAQ, son opposition au tramway et son accord au 3e lien. Selon moi, les solutions proposées par le gouvernement sont dépassées et inadéquates pour l’époque dans laquelle on vit.

La plus grande priorité en environnement doit la mobilité durable afin de lutter contre les changements climatiques. Le transport représente 45% des émissions de Gaz à effet de serre (GES) ; promouvoir et développer les modes de transport actif permettrait ainsi de réduire les émissions de GES.

« Si on veut participer à la lutte aux changements climatiques, il faut s’attaquer au transport au Québec, c’est notre talon d’Achille. On fait ça en travaillant sur notre façon d’occuper le territoire, avec un bon plan d’urbanisme, en redensifiant la ville, en convertissant des autoroutes en boulevards urbains, en développant l’offre de transport collectif et actif et en collaborant avec la ville pour instaurer le tramway. »

La pollution de l’air est aussi un enjeu important sur lequel on doit agir rapidement, en mettant des normes pour la contrôler.

Quels enjeux sociaux devraient être adressés en priorité ?

« L’accès à un logement à un prix raisonnable est un enjeu extrêmement important dans la circonscription de Taschereau. »

La plupart des gens souhaitent habiter au centre-ville, mais l’accès est difficile en raison de la hausse du prix des loyers et du manque de logements abordables.

Nous avons le projet de construire 50 000 logements sociaux pour commencer afin de pallier à la crise du logement et d’instaurer un contrôle du prix du loyer afin que les citoyens aient accès aux données.

Quelle est la préoccupation principale dans le comté ?

La principale préoccupation concerne le 3e lien. Le gouvernement n’a aucun plan précis sur le projet pour l’instant et il menacerait la qualité de vie des citoyens dans les quartiers centraux.

« Il y a des gens qui travaillent à améliorer la qualité de vie dans les quartiers centraux pour que ce soit un milieu de vie agréable et sécuritaire. »

Le 3e lien amènerait plus de voitures, plus d’étalement urbain et menacerait donc la sécurité routière et augmenterait la pollution.

Quels sont vos endroits préférés dans Taschereau ?

Mes endroits préférés dans son comté sont les parcs et les rues commerciales.

« C’est des endroits que j’aime fréquenter, j’aime croiser du monde, j’aime l’animation des villes. Je pense que les endroits que j’aime le plus c’est les escaliers entre la haute-ville et la basse-ville. Je les aime beaucoup parce que ce sont des infrastructures utiles pour se déplacer, pour faire du sport (course à pied), ce sont des beaux points de vue et parce qu’il passe par le coteau Ste-Geneviève. »

Quels sont vos auteurs québécois préférés ?

Je lis et m’informe beaucoup et mes lectures sont très variées : romans, essais, bandes dessinées, etc.

« Il y a un livre qui m’a particulièrement touché récemment, c’est Kukum de Michel Jean. On vit la liberté de ces peuples avant l’arrivée des colons et ensuite la perte de contrôle des peuples. Ce livre-là doit absolument être enseigné aux étudiants au secondaire, car ça raconte une histoire qu’on ne connait pas assez dans les écoles. »

Commentez sur "5 questions à Étienne Grandmont"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.