Nouvelle piste cyclo-piétonne sur la 8e Rue

Scénario 2 du projet de piste cyclable sur la 8e RueScénario possible du nouvel aménagement cyclo-piéton au coin de la 1re Avenue et de la 8e rue. (source de la photo : Ville de Québec)

Pendant qu’une foule importante était réunie au Centre Horizon pour afficher son soutien au projet de tramway, une quarantaine de citoyens de Limoilou étaient réunis de façon virtuelle pour assister à une présentation de représentants de la Ville de Québec sur l’aménagement d’un nouveau lien cyclo-piéton sur la 8e Rue, entre la passerelle de la Tortue et la 3e Avenue.

Simon Bélanger

Comme il est arrivé régulièrement depuis deux ans, c’est sur la plateforme Zoom que s’est déroulée la séance de participation publique.

Jean-François Martel, conseiller en planification du transport à la Ville de Québec, a présenté aux citoyens présents deux scénarios possibles sur lesquels son équipe a travaillé pour améliorer les possibilités de transport actif sur une section de la 8e Rue.

La Ville de Québec désire établir un lien cyclable à l’année qui relie la passerelle de la Tortue à la 3e Avenue et faire en sorte qu’une continuité existe pour les cyclistes et les piétons entre l’écoquartier Pointe-aux-Lièvres et le secteur commercial de la 3e Avenue. Ce nouveau lien s’inscrirait aussi dans un objectif de verdissement du parc de la rivière St-Charles.

Deux scénarios proposés

La Ville de Québec a élaboré deux scénarios pour ce projet, sur lesquels les citoyens présents à la rencontre ont pu donner leur opinion et suggéré des possibilités d’amélioration.

Le premier scénario propose l’établissement d’une chaussée désignée pour les cyclistes en direction ouest, qui partagent la route avec les automobilistes. En direction est, il y aurait une bande cyclable à contresens le long du stationnement entre la 1re et la 2e Avenue. Ce scénario permettrait la conservation des 30 cases de stationnement situés dans ce premier secteur. Entre la 2e et la 3e Avenue, la bande cyclable à contresens passerait dans un secteur où il n’y aurait plus de cases de stationnement. Le nombre de cases y passerait de 25, dans la situation actuelle, à 13, avec le nouvel aménagement prévu au scénario 1.

Premier scénario proposé, à l’intersection entre la 1re Avenue et la 8e rue. (Source photo : Ville de Québec)
Premier scénario proposé de la 8e rue, entre la 1re et la 2e Avenue. (Source photo : Ville de Québec)
Premier scénario proposé de la 8e rue, entre la 1re et la 2e Avenue. (Source photo : Ville de Québec)
Premier scénario proposé de la 8e rue, entre la 2e et la 3e Avenue. (Source photo : Ville de Québec)
Premier scénario proposé de la 8e rue, entre la 2e et la 3e Avenue. (Source photo : Ville de Québec)

Le deuxième scénario inclut également la chaussée désignée sur tout le trajet pour les cyclistes qui circulent en direction ouest. La principale différence s’inscrit avec la présence d’une piste surélevée avec zone tampon pour les cyclistes qui vont vers l’est. Cet aménagement procurerait un plus grand sentiment de confort et de sécurité pour des cyclistes qui peuvent être plus craintifs. Ce scénario entrainerait le retrait de 15 des 30 cases de stationnement entre la 1re et la 2e Avenue, puisque le stationnement ne serait pas possible sur un côté de la chaussée. Entre la 2e et la 3e Avenue, ce sont 12 cases (plutôt que les 13 du scénario 1) qui seraient disponibles.

Deuxième scénario proposé de la 8e Rue, entre la 1re et la 2e Avenue. (source photo : Ville de Québec)
Deuxième scénario proposé de la 8e Rue, entre la 1re et la 2e Avenue. (source photo : Ville de Québec)
Deuxième scénario proposé de la 8e Rue, entre la 2e et la 3e Avenue. (source photo : Ville de Québec)
Deuxième scénario proposé de la 8e Rue, entre la 2e et la 3e Avenue. (source photo : Ville de Québec)

Dans les deux propositions, on évoque un plus grand potentiel de végétalisation, une amélioration des cheminements piétons et un plus important respect de la vitesse réglementaire. Le premier scénario n’est pas considéré comme celui offrant le partage de chaussée le plus optimal entre cyclistes et voitures, en plus de ne pas être celui qui offre le lien cyclable le plus confortable et sécuritaire, selon les estimations de la Ville. Il permettrait cependant le maintien d’un plus grand nombre de cases de stationnement que le deuxième scénario.

Opinions citoyennes

Parmi les citoyens qui se sont exprimés, une bonne partie ont évoqué leur nette préférence pour le deuxième scénario à l’étude, certains croyant même que la Ville de Québec devrait faire des propositions plus audacieuses.

Le deuxième scénario a été privilégié par une majorité d’intervenants, notamment en raison d’un plus grand sentiment de sécurité qui serait ressenti par les cyclistes qui circuleraient sur une piste surélevée.

Plusieurs ont évoqué l’importance de prolonger ce lien au moins jusqu’à la 8e Avenue. M. Martel a expliqué qu’il était encore trop tôt pour planifier de façon concrète ce prolongement, car le tout doit être arrimé au projet de tramway.

Le premier scénario a été privilégié par quelques intervenants, qui ont notamment indiqué que l’établissement récent de nouvelles familles dans le secteur ferait en sorte qu’il serait difficile d’assurer la possibilité de trouver des cases de stationnement dans le deuxième scénario.

M. Martel a également expliqué que l’option 2 favoriserait une stratégie de déneigement plus simple.

Plusieurs questions portaient aussi sur l’installation de feux de circulation à l’intersection de la 3e Avenue et de la 8e rue. Cette possibilité serait fortement envisagée par la Ville, qui souhaite également installer à cet endroit un sas vélo.

Après avoir écouté les propositions citoyennes, l’équipe derrière le projet souhaite s’inspirer des commentaires pour proposer une géométrie finale au cours du mois d’avril, avant de diffuser l’option retenue après une consultation publique quelque part au printemps 2022. Les plans et devis doivent aussi être réalisés au printemps, puis les travaux devraient pouvoir s’amorcer à l’automne 2022 ou à l’été 2023, en fonction des appels d’offres.

Ce projet s’inscrit à l’intérieur d’une Vision de la mobilité active, qui veut poursuivre le travail entamé depuis 2016 dans la Vision des déplacements à vélo. Cette Vision de la mobilité active souhaite intégrer le déplacement des piétons, mais aussi soutenir l’intermodalité avec le transport en commun, avec l’arrivée prévue du tramway.

Commentez sur "Nouvelle piste cyclo-piétonne sur la 8e Rue"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.