Les traditions de Noël et leur signification

Chronique astronomieGardez un oeil ouvert pour voir la planète Mars le 8 décembre prochain. (Photo : archives Carrefour de Québec)

À quelques semaines de Noël et du jour de l’an, voici une chronique concernant les traditions de Noël et leur signification.

Le sapin 

Le sapin est devenu le symbole par excellence de Noël.  Il décore nos rues, nos maisons et nos commerces. Dès le mois de novembre, les boutiques en sont remplies. Quelles sont les origines du sapin de Noël et de ses décorations ?

Comme  de nombreuses traditions de Noël, le sapin  provient de coutumes  païennes et religieuses. Il est difficile de savoir précisément d’où nous vient cette tradition. Les origines du Sapin de Noël remontent à l’Antiquité. À cette époque, on utilise les branches d’arbre vertes pour symboliser  la vie éternelle.

Au XIe siècle, l’arbre de Noël, garni de pommes rouges, symbolisait l’arbre du paradis avec son jardin Éden. C’est au XIIe siècle que la tradition du sapin est apparue en Europe, plus précisément en Alsace. On le mentionne pour la première fois comme « arbre de Noël » en Alsace vers 1521. Au XIVe siècle, les décorations étaient composées de pommes, de confiseries et de petits gâteaux. À cette même époque, on installait une étoile au sommet de l’arbre : l’étoile de Bethléem.

La crèche 

Dans l’évangile selon saint Luc, Jésus est né dans une étable et a été déposé à sa naissance dans une mangeoire ou cripia en latin. C’est ce mot latin qui est à l’origine du mot « crèche ».

La tradition de la crèche de Noël telle que nous la connaissons aurait été instaurée par Saint François d’Assise au début du XIIIe siècle.

En 1223, François d’Assise organisa une crèche vivante dans son église à Grecchio, en Italie, avant de célébrer la messe de Noël.

Les personnages (l’Enfant Jésus couché dans une mangeoire, Joseph, la Vierge Marie, les mages, les bergers et les paysans) étaient joués par des habitants du village et les animaux étaient réels.

Cette tradition  s’est ensuite répandue dans toute l’Italie, avant de gagner une grande partie de l’Europe.  

La bûche de Noël 

 Tout comme la dinde et la tourtière, la bûche de Noël est un incontournable de nos célébrations du temps des fêtes, et ce, depuis plusieurs décennies.

Mais d’où vient cette tradition? Pourquoi une bûche ?

Saviez-vous que c’est une tradition liée à la célébration du solstice d’hiver? Premièrement, elle n’a pas toujours été le délicieux dessert que nous dégustons aujourd’hui… il s’agissait à la base d’une véritable bûche de bois! Ayant pour mission de souligner le solstice d’hiver.

Comme le solstice annonçait l’arrivée de la très longue et rude période hivernale, chaque foyer brulait de grosses buches de bois pour tenir les maisons au chaud.  Celle-ci devait être brûlée  le plus longtemps possible au foyer afin d’inviter la lumière dans la nouvelle année.

Vers le douzième siècle, la pratique fut reprise par l’Église catholique. Mais cette fois-ci, pour donner un caractère chrétien à ce rituel.  Le feu devait être alors alimenté de manière régulière, mais surtout il devait brûler continuellement dès le 24 décembre au soir, jusqu’à la fête des Rois.

Comme vous avez pu le constater à lecture de cette chronique, Noël est une célébration riche  en coutumes  et en traditions. Quelles que soient vos croyances et l’importance que ces traditions occupent pour vous et vos entourages, il est toujours agréable de passer du bon temps en famille. Je profite de cette occasion pour souhaiter de joyeuses fêtes à tous nos lecteurs.

Éric Gagnon

Commentez sur "Les traditions de Noël et leur signification"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.