Jackie Smith sans détour

Jackie SmithLa nouvelle conseillère municipale de Limoilou, Jackie Smith. Photo : Gabriel Côté

Le 7 novembre dernier, Jackie Smith a causé la surprise en ravissant à Suzanne Verreault le siège qu’elle occupait depuis 2009 à l’Hôtel de Ville. La nouvelle conseillère municipale de Limoilou a de grands projets pour son district qui a trop souvent été négligé par le passé selon elle.

La cheffe de Transition Québec rit aux éclats quand on lui rappelle qu’elle a qualifié Limoilou de « dépotoir pour les mauvais projets de l’administration Labeaume », avant de reprendre son sérieux.

« C’est maintenant ma mission de faire en sorte d’améliorer la qualité de vie des citoyens du secteur, notamment en s’attaquant de front au problème de la qualité de l’air. Je veux aussi m’assurer de préserver notre belle vie de quartier, voire de faire rayonner notre petite façon de vivre dans l’ensemble de la ville », explique-t-elle.  

Par le chemin long

La route vers l’élection de Jackie Smith au conseil municipal remonte à 2017, alors qu’elle était membre de Démocratie Québec. Elle avait alors récolté 24,72% des suffrages à Limoilou, ce qui n’avait pas été suffisant pour être élue.

Depuis lors, elle a quitté son ancien parti et a fondé sa propre formation politique, Transition Québec, afin de lutter en particulier contre les changements climatiques et pour s’attaquer à la crise du logement social. « C’est quelque chose que les autres partis ne prennent pas assez au sérieux », glisse-t-elle.

Cet automne, tout au long de la campagne électorale, son parti était aux prises avec un problème de notoriété. « On appelait les journalistes, mais ils ne venaient pas nous écouter », déplore Mme Smith. « Mais après les débats, on a réussi à susciter plus d’intérêts et notre campagne a pris son envol », ajoute-t-elle.

Le jour du scrutin, l’équipe de Transition Québec était particulièrement active dans Limoilou, pour faire sortir le vote. L’opération s’est avérée efficace, puisque la colistière de Jackie Smith, Madeleine Cloutier, a récolté plus de 38% des appuis pour déloger la conseillère sortante, Suzanne Verreault. « Nous ne sommes pas surpris, nous nous attendions à gagner dans Limoilou. Toute la campagne, nous avons eu des échos très positifs sur le terrain », dit la cheffe de Transition Québec.

Engagée pour Limoilou

Du fait de sa victoire électorale, Jackie Smith hérite de plusieurs dossiers chauds à Limoilou. Avec la venue prochaine du tramway, on sent des inquiétudes dans le secteur quant à ce qui pourrait advenir à certains endroits, en particulier sur le tronçon qui passera sur la 4e Rue pour aller rejoindre la 4e Avenue. De même qu’en haute-ville par exemple, les résidents du secteur se demandent si des expropriations sont dans les cartes.

Pour Jackie Smith, l’existence même de ces questions prouve qu’il y a un manque de transparence à la ville. « Le citoyens ne sont pas au courant de ce qui se prépare alors que ça les concerne, et c’est un problème, notamment pour l’acceptabilité sociale du projet », explique-t-elle.

Elle dit aussi vouloir poser des gestes concrets pour améliorer la qualité de l’air à Limoilou, notamment par la mise en œuvre de plus de ruelles vertes. Son parti proposait d’ailleurs de municipaliser les ruelles afin d’en faire un vaste parc urbain. « Ça permettrait d’améliorer la canopée urbaine et de faire des ruelles des îlots de fraicheur au centre-ville », dit-elle.

Les commerçants

En outre, Jackie Smith compte être présente pour les commerçants du district. Elle propose notamment de mettre des outils de la ville à la disposition des commerçants afin de leur faciliter la vie.

« Les commerçants jouent un rôle très important dans la vie de quartier, car ils offrent des services de proximité. La pandémie a été difficile pour tout le monde. Il y a plein de choses qu’on peut faire au point de vue administratif : on peut offrir des services de comptabilité ou de graphisme par exemple, juste pour donner un petit coup de pouce. C’est quelque chose qui est ressorti des rencontres que j’ai eues avec la société de développement commercial », remarque-t-elle.

En outre, la conseillère municipale élue s’est site ouverte à l’idée de plus de piétonisation sur la 3e Avenue, mais elle soutient que cela doit se faire dans l’ordre et dans le respect de la volonté des commerçants et des résidents du secteur.

Portrait de conseillère

Avant son élection, Jackie Smith travaillait comme analyste d’affaires chez Levio. Militante de longue date, elle a notamment siégé au Comité de vigilance des activités portuaires de 2016 à 2018, en plus d’avoir été l’animatrice de l’émission À nous la Terre sur les ondes de CKIA. Elle a 40 ans, et elle vit à Limoilou avec son mari et leur fils de 3 ans.

Publicité

Commentez sur "Jackie Smith sans détour"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.