Marchand promet 1,8 M $ pour l’École de cirque

TanletLe chef de Québec Forte et Fière, Bruno Marchand, en compagnie de son candidat Florent Tanlet. Photo : Gabriel Côté

Le chef de Québec Forte et Fière Bruno Marchand s’est engagé vendredi matin à donner 1,8 M $ pour appuyer le projet d’agrandissement de l’École de cirque, s’il est élu maire en novembre prochain.

Pour le candidat à la mairie, il serait important d’augmenter le soutien municipal à la culture, afin de la rendre plus accessible partout dans la ville.

« Notre administration fera une place significative à la culture sur l’ensemble du territoire de Québec. L’École de cirque a fait sa marque dans notre paysage. Nous sommes devenus des leaders dans ce domaine. Je suis d’avis que la Ville doit soutenir davantage nos créateurs d’ici et les mettre de l’avant plus souvent. Ce sont avec des projets du genre que notre Capitale-Nationale rayonnera partout dans le monde », soutient Bruno Marchand.

Lors de l’annonce, il a aussi été question de « décentraliser » la culture. Pour ce faire, Québec Forte et Fière propose notamment d’élaborer des programmes de cirque qui se dérouleront dans les différents arrondissements. 

Florent Tanlet candidat dans Limoilou

Le point de presse fut aussi l’occasion pour Bruno Marchand de présenter celui qui portera les couleurs du parti dans le district de Limoilou. 

Il s’agit de Florent Tanlet, qui a oeuvré plusieurs années dans le domaine culturel. Dans la dernière année, M. Tanlet a travaillé pour la CAQ en tant qu’attaché de presse au Conseil du trésor.

« L’expertise et la détermination de Florent seront des atouts majeurs pour notre équipe. Sa fougue et son désir de changer les choses sont omniprésents dans toutes ses actions. Les gens de Limoilou sont choyés de pouvoir compter sur un homme comme Florent qui fera passer les citoyens d’abord dans tout son mandat. Bienvenue Florent », a dit Bruno Marchand.

Si le nouveau candidat n’habite pas son quartier (il réside dans Saint-Sauveur), son chef ne le considère pas moins « enraciné » dans son quartier.

« Aucun de nos candidats n’est parachuté », a tonné Bruno Marchand, visiblement piqué lorsque la question du lieu de résidence de son homme a été soulevée. « Il n’est pas nécessaire d’habiter dans son quartier pour y avoir des racines. M. Tanlet a travaillé dans Limoilou, et il connaît le quartier et les gens qui y vivent », a ajouté le candidat à la mairie.  

L’homme de 36 ans n’en est pas à sa première campagne électorale. En effet, il avait essayé de se faire élire aux élections provinciales en 2014 et en 2018, avec le Parti libéral du Québec.

Dans son allocution, Florent Tanlet a rappelé l’héritage à Limoilou de conseillers municipaux du temps de Jean-Paul L’Allier, et il a déploré que l’administration municipale n’ait pas réussi dans les dernières années à « galvaniser » l’énergie du quartier. 

À la question de savoir en quoi il serait un meilleur conseiller municipal que la conseillère sortante, Suzanne Verreault, M. Tanlet s’est contenté de souligner qu’ils ont des profils « différents ».  

Publicité

Commentez sur "Marchand promet 1,8 M $ pour l’École de cirque"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.