Élections fédérales : le pont de Québec, les logements sociaux et le 3e lien absents de la « liste d’épicerie » de Labeaume

Le maire Régis Labeaume lors d'un point de presse le 26 août dernier. Photo : Capture d'écran

Régis Labeaume a présenté ses quatre priorités en vue des élections fédérales qui se tiendront le 20 septembre prochain. 

Par Gabriel Côté

Au sommet de la liste d’épicerie du maire se trouve la protection de la principale source d’eau potable de Québec, le lac Saint-Charles, dossier pour lequel la Ville demande 216 millions $. La liste comprend aussi la mise à niveau des infrastructures des plaines d’Abraham (24,5 millions $), la mise sur pied de la Maison de la diversité ainsi que la restauration de la Maison Pollack (10 millions $), et finalement un soutien un événement sportif international, la North Pole Race (10 millions $).

Le total des demandes de Régis Labeaume s’élève ainsi à 260 millions $. 

Au sujet de la Maison de la diversité, le maire a assuré que ce projet se réaliserait même sans la participation du gouvernement fédéral.

Des demandes récurrentes

Lors de l’annonce, le maire a rappelé à plusieurs reprises que certaines de ces demandes avaient été faites en 2019. Pour la protection du lac Saint-Charles notamment, Régis Labeaume a tout simplement indiqué que « rien n’a été fait » de la part du fédéral pour faire avancer le dossier.

« Tout le monde dit oui, personne n’a dit non. Ce qu’on dit maintenant c’est que nous voulons que ça se traduise par des programmes clairs. Mais tout le monde est de bonne foi », a dit le maire.

Des demandes implicites

Comme certains se sont étonnés de l’absence de certains dossiers (réparation du pont de Québec, logements sociaux) de la liste de demandes de la Ville, le maire a précisé que celles-ci étaient sous-entendues et qu’il a simplement préféré insister sur les quatre projets.

Quant au troisième lien, Régis Labeaume a souligné que c’était aux gouvernements du Québec et du Canada de négocier et de s’entendre. « On va laisser les gouvernements se chicaner là-dessus (…). Maintenant qu’on a le tramway, nous autres on va faire notre job », a-t-il glissé.

Des réactions

Pour l’opposition officielle à la Ville de Québec, les demandes du maire ont un goût doux-amer. 

« Il a repris une demande que nous avons faites il y a deux semaines, quand nous avons sommé les candidats aux élections fédérales de se prononcer sur la protection du lac Saint-Charles. Le maire s’est approprié cette demande, et nous en sommes contents. Néanmoins, nous trouvons un peu spécial que le maire de Québec laisse de côté l’enjeu majeur du troisième lien en faisant ses demandes au fédéral, contrairement rappelons-le au maire de Lévis, qui en a fait sa priorité. Pour moi aussi, ce dossier est en haut de la liste », a déclaré Jean-François Gosselin en entrevue. 

De son côté, le chef de Démocratie Québec Jean Rousseau a convenu que la demande qui concerne la protection du lac Saint-Charles est « tout à fait acceptable et importante ». « Le reste est secondaire », a-t-il ajouté au téléphone. 

Enfin, le chef de Québec Forte et Fière, Bruno Marchand, a souligné que la liste contient « de bons éléments » et il a salué lui aussi la demande du maire à propos de la protection de la réserve d’eau potable. « Mais la course en bateau, c’est non. S’il y a quelque chose à faire pour les changements climatiques, c’est certainement autre chose qu’une course en bateau », a-t-il remarqué.  

Publicité

Commentez sur "Élections fédérales : le pont de Québec, les logements sociaux et le 3e lien absents de la « liste d’épicerie » de Labeaume"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.