Sabrina Sirois
Recyc-Québec
Home À la Une Transformation remarquée pour le 670, rue Kirouac

Transformation remarquée pour le 670, rue Kirouac

Saint-Sauveur — La résidence du 670, rue Kirouac a subi une transformation qui a été remarquée par le jury du concours des Mérites d’architecture de la Ville de Québec. Elle est finaliste dans la catégorie rénovation et agrandissement. Une distinction méritée puisque le duplex du quartier Saint-Sauveur a subi toute une transformation.

PIERRE-HUGUES VALLÉE et sa famille ont confié la rénovation et l’agrandissement de leur maison à la firme TERGOS architecture. Le revêtement extérieur a été entièrement changé alors que le rez-de-chaussée a été agrandi.

L’architecte AUDREY CÔTÉ-TRÉPANIER explique qu’ils ont choisi de créer deux volumes. L’agrandissement est reconnaissable par son revêtement pâle tandis que le second volume est foncé. «On est allé chercher des matériaux nobles qui sont vernaculaires par rapport au quartier. Ce sont des matériaux simples et écologiques, recyclables et durables», mentionne-t-elle. On retrouve donc du bois Fraser et de l’acier couleur argenté sur le côté latéral qui longe la ligne du lot.

Ces travaux ont permis d’améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment. En enlevant le revêtement, on a pu ajouter de l’isolant. Pour contrer les rayons du soleil, on a veillé à installer une brise solaire pour mieux contrôler la chaleur étant donné qu’il s’agit de la façade sud.

À l’intérieur, la firme d’architecte a réaménagé le rez-de-chaussée et le sous-sol. Les salles de bain ont été mises aux normes. On a également renforci le lien intérieur-extérieur. «Avant, il n’avait pas de porte qui donnait sur la cour arrière. Donc, on en a ajouté une. Ça les a aidés à avoir un patio orienter vers leur cour pour les enfants. Ce sont de petites actions simples qui améliorent grandement la fonctionnalité dans la maison», explique Mme Côté-Trépanier.

670-kirouas-02

Le duplex avant la transformation. Photo: Google Street View

Un des défis a été de faire accepter le projet par la Ville. Celui-ci a été soumis au Comité d’urbanisme. Il a fallu aussi veiller à respecter le Code du bâtiment en ce qui a trait aux issues puisqu’on a déplacé un escalier. «Toujours en respectant le budget initial, il a fallu faire le moins de modifications possible tout en ayant le plus de superficies, mais aussi que ce soit intéressant architecturalement pour avoir un beau bâtiment à la fin», dit-elle.

Finaliste

Les propriétaires et les architectes sont contents du résultat. La famille Vallée a insisté pour que le projet soit soumis aux Mérites d’architecture. Mme Côté-Trépanier se dit honorée de faire partie des finalistes et d’être aux côtés de projets réalisés par de grands architectes. «Ça démontre qu’on est capable d’embellir un quartier, d’avoir un impact positif à petite échelle et de faire notre part pour revitaliser les quartiers centraux», conclut-elle.

Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.