Une erreur humaine à la source de la panne informatique de la Ville de Québec

Hôtel de Ville de QuébecPhoto: Pierre-Olivier Fortin

Après avoir connu une panne de ses réseaux informatiques samedi, le 20 février, la Ville de Québec a annoncé lundi que l’ensemble des systèmes était maintenant rétabli. Une erreur humaine est en cause. 

La panne est survenue alors que des travaux étaient prévus dans un centre de traitement des données du gouvernement du Québec, où sont hébergés des équipements de la municipalité, a expliqué le directeur général de la Ville, Luc Monty, lors d’un point de presse, le 22 février.

Une erreur d’alimentation électrique est survenue lors des travaux et a endommagé deux de ces équipements. L’un de ceux-ci avait été mal branché, lors de son installation, il y a cinq ans. Une erreur humaine est donc en cause.

Questions sans réponses

Lors de la conférence de presse, nous n’avons pu savoir si un sous-traitant, un employé de la Ville ou du gouvernement du Québec avait, à l’origine, effectué les travaux d’installation.

Des travaux de routine d’entretien et de vérification du système avaient-ils été effectués depuis cinq ans, vérifications qui auraient peut-être permis de découvrir l’erreur de branchement? Marc Vézina, directeur du Service des technologies de l’information de la Ville, a répondu en qualifiant la situation de « compliquée » : « des fils passent sous les planchers », a-t-il ajouté.

La municipalité compte faire la lumière sur cette situation et investiguer l’affaire, ont précisé M. Vézina et M. Monty.

« Cette panne a causé des dommages importants à un système de stockage. Il est à noter que la panne des systèmes n’est pas liée à un enjeu de sécurité et qu’en aucun cas, les données personnelles des citoyens n’ont été mis à risque », a tenu à préciser la Ville de Québec.

La situation revenue à la normale « vers 21h », le 21 févier, a indiqué M. Monty.

Services interrompus

Les systèmes de communication de la sécurité publique, soit la répartition assistée par ordinateur RAO et le service de radiocommunication SÉRAQ ont été momentanément affectés par la panne. Ces pannes ont été partielles et les systèmes ont été rétablis dès le retour de l’alimentation électrique, a dit la Ville dans un communiqué.

Lors de la panne, les policiers qui voulaient se brancher au système RAO n’étaient pas en mesure de le faire. Toutefois, ceux qui s’étaient déjà connectés avant que le système ne lâche y avaient toujours accès, a-t-on précisé en conférence de presse. Le service 911 n’a toutefois pas été affecté par le bris.

De plus, bien que les citoyens pouvaient appeler le service d’information municipale 311, le système « derrière sa prise en charge » n’était pas accessible, a dit Luc Monty.

Le site web de la Ville de Québec, les services en ligne comme la réservation d’activités de loisirs et le site de la Bibliothèque de Québec étaient également en panne.

« Dès que la panne a été signalée, les équipes municipales ont été mobilisées pour corriger la situation. Un système de remplacement a été trouvé dans la journée et son installation a débuté dimanche en après-midi, pour être complétée en fin de journée. Les équipes sont toujours mobilisées afin d’assurer une vigie quant au fonctionnement conforme de chacun des systèmes pour les jours à venir », a fait savoir la Ville de Québec.

Be the first to comment on "Une erreur humaine à la source de la panne informatique de la Ville de Québec"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.