Près d’un million $ pour déminéraliser et verdir des quartiers centraux

VerdirSur cette photo à titre illustratif, on voit le boulevard Charest, dans Saint-Roch. Ce quartier fait partie des secteurs ciblés par l’annonce du gouvernement du Québec.

Le gouvernement du Québec accorde un appui financier de 994 494 $ à la Ville de Québec pour qu’elle puisse mener divers projets de déminéralisation et de verdissement dans des quartiers centraux, tels Saint-Roch, Saint-Sauveur et le Vieux-Limoilou, afin de lutter contre les îlots de chaleur. Des activités de participation citoyenne sont notamment prévues.

Cette somme a été accordée dans le le cadre du programme Climat municipalités – Phase 2 du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

La Ville de Québec souhaite par conséquent expérimenter et documenter une démarche visant l’augmentation du potentiel de verdissement et la conversion d’espaces minéralisés en îlots de fraîcheur dans les quartiers centraux suivants : Saint-Jean-Baptiste, Saint-Roch, Saint-Sauveur, Vieux-Limoilou et Vanier.

« En plus d’être les plus densément peuplés et les plus restreints en termes d’espace, les quartiers centraux de Québec sont les plus affectés par l’augmentation de la fréquence des épisodes de chaleur accablante et de canicule en été. Considérant que les citoyens de ces zones sont les plus vulnérables face aux changements climatiques et aux enjeux de santé publique qui en découlent, la Ville de Québec souhaite intervenir en réalisant des projets de déminéralisation et de verdissement. La Ville prévoit des activités de participation citoyenne qui permettront d’intégrer aux projets la vision des habitants et des organismes du milieu œuvrant dans le domaine de l’environnement », a indiqué le ministère de l’Environnement, par voie de communiqué, le 8 février.

« Un volet de mesure et de diffusion des bénéfices permettra aussi d’évaluer la valeur monétaire des services écosystémiques générés par les projets et de les diffuser par la création d’un outil d’aide à la décision pour les administrateurs municipaux. Grâce à cette démarche complète et adaptée aux enjeux du territoire, il sera possible d’intégrer d’emblée le verdissement dans tous les projets de réfection de rues », précise-t-il.

« Qualité de vie »

« La qualité de vie des citoyens est primordiale pour la Ville de Québec et l’environnement en est un facteur important. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, nous mettons en œuvre des projets pour déminéraliser et verdir nos quartiers centraux. Cet appui financier du gouvernement du Québec nous permettra de poursuivre notre lutte contre les îlots de chaleur dans les cinq quartiers où l’indice de canopée est le plus bas, en soutenant diverses initiatives citoyennes et d’organismes du milieu axées sur le développement durable. Nous souhaitons ainsi faire de Québec une ville plus verte et inspirer d’autres municipalités à emboîter le pas », a déclaré le maire Régis Labeaume, cité dans le même communiqué.

« Les municipalités jouent un rôle clé dans l’adaptation des communautés aux changements climatiques. Bien au fait des enjeux propres à leur territoire, elles sont en mesure de proposer des solutions concrètes qui soutiendront efficacement un aménagement résilient et durable. Dans le cas de la Ville de Québec, la documentation de la démarche de verdissement et de ses avantages permettra de l’appliquer à chaque projet de réfection de rue, ce qui permettra de contrer directement la problématique des îlots de chaleur », a indiqué de son côté Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Cette initiative de la Ville de Québec fait partie des projets sélectionnés dans le cadre du second appel à projets de Climat municipalités – Phase 2, qui soutient les projets pilotes de lutte contre les changements climatiques.

Le projet de déminéralisation des quartiers centraux de Québec à des fins de verdissement a obtenu une subvention de 994 494 $ sur un coût total de 1 427 614 $, indique le ministère de l’Environnement. En gros, lorsqu’on parle de déminéralisation, on parle d’enlever l’asphalte.

Rappels

Climat municipalités – Phase 2 est un programme découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec qui vise à soutenir le passage à l’action des municipalités dans la lutte contre les changements climatiques. Il comporte deux volets.

Le volet 1 a pour but le soutien à la préparation de projets de lutte contre les changements climatiques (analyses et études) alors que le volet 2 vise le soutien aux projets pilotes de lutte contre les changements climatiques.

Ce second volet du programme bénéficie d’une enveloppe globale de 35 M$ provenant du Fonds vert. Le financement maximal offert par projet pilote est d’un million $.

Crédit photo: Jean Cazes, Monquartier.quebec

Commentez sur "Près d’un million $ pour déminéraliser et verdir des quartiers centraux"

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.