Recyc-Québec
Sabrina Sirois
Home À la Une Un impact de 72,9 M$ pour la Ville de Québec

Un impact de 72,9 M$ pour la Ville de Québec

Les répercussions budgétaires de la crise sanitaire sur les finances de la Ville de Québec totalisent 72,9 M$, a indiqué l’administration municipale ce lundi. Pour 2020, les pertes de revenus sont évaluées à 50,3 M$. Toutefois, les dépenses sont moindre de 22,6 M$ que prévu. En point de presse, le maire Régis Labeaume a souligné que ce manque à gagner n’avait pas eu d’impact sur les citoyens.

La Ville de Québec a transmis ces chiffres lors d’une mise à jour de sa situation financière dans le cadre du dépôt de l’état intérimaire des revenus et des dépenses au 31 août et des projections 2020.

Services rendus, dit le maire

« Québec traverse présentement la deuxième vague de la pandémie, et des efforts importants ont été faits au cours des derniers mois pour s’assurer d’une gestion rigoureuse des finances publiques. Les contribuables peuvent être rassurés, la situation financière de la Ville est sous contrôle avec un déficit moindre que prévu. Malgré la baisse importante de revenus et les dépenses supplémentaires occasionnées par la crise, la diminution des dépenses de l’administration et l’aide gouvernementale nous permettront de retrouver graduellement la croissance économique. Nous travaillons avec détermination afin de limiter les écarts budgétaires, tout en maintenant nos engagements et les services aux citoyens, incluant le gel de taxes annoncé pour 2021 qui saura donner une bouffée d’air frais aux contribuables », a déclaré le maire Régis Labeaume par voie de communiqué.

En conférence de presse lundi, M. Labeaume a indiqué que les services aux citoyens «n’avaient pas été touchés» en lien avec ces pertes de revenus, même si la COVID-19 est venue perturber la tenue de certaines activités. À l’exception de ceux visés par restrictions de la santé publique tels l’ouverture des piscines ou les activités de loisirs, les services aux citoyens ont été rendus, a réitéré l’élu.

Pertes de revenus

«Pour l’année en cours, les impacts budgétaires liés à la pandémie se traduisent principalement par des pertes de revenus de 50,3 M$ qui proviennent surtout de la baisse des droits sur mutations immobilières, des revenus de stationnement et de location et autres. Concernant les dépenses, elles sont moindres de 22,6 M$ que prévu. Ce montant inclut des économies supérieures de 46,3 M$ qui ont été réalisées par un contrôle serré du budget de fonctionnement des unités administratives, des dépenses révisées à la baisse et un ralentissement des activités et des dépenses supplémentaires directement liées à la pandémie de 22,6 M$», indique la Ville dans son communiqué.

Toutefois, le déficit anticipé de la municipalité en 2020 est de 19,1 M$ auquel s’ajoute le déficit anticipé du RTC qui est de 27 M$ pour un total de 46,1 M$.

Ce déficit de 19,1 M$ sera entièrement comblé par l’aide financière de 55,7 M$ du gouvernement, incluant le renflouement du fonds de prévoyance qui a déjà été utilisé à hauteur de 6 M$, indique la Ville de Québec.

Photo : Jean Cazes

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.